8 millions ! C’est le nombre total estimé d’aidants familiaux âgés de plus de 16 ans en France. Parmi ces personnes, il y en a environ 4 millions aidant au moins une personne de leur entourage âgée de plus de 60 ans.

Mais, quelle est la définition précise d’un aidant familial : c’est « la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne »[1]. Cette aide peut prendre plusieurs formes : que démarches administratives, soutien psychologique, ou encore soins quotidiens.

  1. Les chiffres

Le monde des aidants familiaux est majoritairement composé de femmes. Ainsi, dans 66% des cas, ce sont des femmes qui prennent soin de leurs proches âgés de plus de 60 ans.

En règle générale, un aidant familial possède un lien direct avec la personne aidée. La moitié d’entre eux sont les enfants de la personne âgée et dans un  tiers des cas l’aidant familial est le conjoint.

L’âge moyen des aidants familiaux est de 55 ans. Une grande majorité d’entre eux sont donc en âge de travailler. 61% de ces personnes ont moins de 60 ans et doivent donc jongler entre leur vie professionnelle et leur vie d’aidant. 37% d’entre eux sont des aidants familiaux âgés de plus de 60 ans, et dans ce cas leur propre vieillesse entre en considération et peut poser des problèmes.

Enfin, on estime qu’un aidant a procuré une aide à un proche pendant en moyenne 16 ans.

  1. Les enjeux

De ce fait, de forts risques d’épuisements pour ces personnes sont à prévoir, d’un point de vue physique ou moral. Il y aurait effectivement deux aidants sur dix ressentant une forte fatigue morale ou physique. Toutefois, les aidants familiaux ne sont pas toujours conscients de leur degré d’épuisement par déni ou par culpabilité. Des dépressions touchent un aidant sur deux au bout de deux à trois ans.

C’est pourquoi il est important pour ces personnes de pouvoir partager leurs épreuves du quotidien sans jugement et d’avoir les conseils de personnes ayant vécu les mêmes expériences. De nombreux blogs, institutions, associations et entreprises sont au service des aidants familiaux. Ils peuvent leur prodiguer des conseils, des formations, des logements d’accueil de « répit » s’ils ont besoin de se reposer quelques temps, des financements…

Ces personnes sont soutenues financièrement mais seulement 16% des aidants estiment suffisants les apports financiers qu’ils perçoivent. De surcroît, il est encore peu commun de s’absenter de son lieu de travail de manière régulière afin de soutenir une personne âgée par exemple.

 

Le milieu des aidants familiaux est en pleine structuration depuis quelques années mais il reste encore un grand nombre d’étapes à franchir avant que ces personnes puissent recevoir l’aide suffisante allégeant leur quotidien.

 

Sources :

DRESS (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques)

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Les-aidants-familiaux-un-rempart-contre-la-maladie-le-handicap-ou-la-dependance-2013-10-06-1034513

 

[1] Source : Charte européenne de l’aidant familial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *