Comment OTONO-ME complète efficacement les déclencheurs et les détecteurs de chute : explications

Cette semaine, le service OTONO-ME a évité deux fois à une personne fragile et âgée de rester au sol après une chute.
 
Equipe Telegrafik satisfaite chute évitéeCe type d’événement constitue une grande satisfaction pour l’équipe Telegrafik à chaque fois qu’il se produit, et donne un sens fort à notre travail.
Nous avons voulu cette fois partager avec vous le déroulé des événements. Celui-ci illustre l’intérêt de dispositifs de téléassistance intelligents pour sécuriser les personnes à leur domicile, et les limites des bracelets de détection de chute ou des déclencheurs.
 

Lire la suite

Les robots de téléprésence : complémentaires de la téléassistance ?

Chez Telegrafik, nous sommes convaincus que l’arrivée des robots de téléprésence aux domiciles des personnes fragiles est imminente, et pourvoyeuse de nouvelles gammes de services utiles.

C’est pourquoi nous nous sommes associés à la société RoboCARE Lab, pour tester en conditions réelles la complémentarité de notre service OTONO-ME, téléassistance enrichie permettant de mieux sécuriser les personnes âgées seules à domicile et de rassurer leurs proches au quotidien, avec un robot SAM.

 

Qui est le robot SAM ?

Robot de téléprésence SAM

SAM (Système Audiovisuel Mobile) est un robot de téléprésence composé d’un écran et d’un pied, et permettant aux aidants familiaux de se déplacer dans le logement d’une personne et de lui parler à distance.

Ce service a été mis au point par la société RoboCARE Lab, avec l’ambition de ré-enchanter la vie quotidienne des personnes âgées à l’aide de robots compagnons. www.presenceplushome.com

 

 

Alors, pourquoi associer la téléassistance nouvelle génération Telegrafik avec un robot ?

Pierrette et le robot de téléprésence SAM

1. Pour plus de lien social pour la personne équipée

Le service OTONO-ME de Telegrafik est composé de capteurs discrets installés dans le domicile d’une personne fragilisée. Une fois les capteurs installés, la personne vit comme à son habitude et oublie rapidement leur présence. Forte de cette constatation, l’équipe Telegrafik a voulu tester l’acceptabilité d’un robot par la personne : pour ce faire, Pierrette, 83 ans, a été équipée du robot SAM pendant plusieurs mois, en complément de son installation de téléassistance. Le robot a été très bien accepté, et est même devenu une réelle présence dans son quotidien.

2. Pour plus de sécurité à domicile

Le service OTONO-ME détecte automatiquement des changements de comportement dans l’activité de la personne équipée. Le robot est alors d’une grande utilité pour vérifier en temps réel si la personne va bien.

 « SAM le robot me sert, car ma petite fille se met en contact avec moi. Si j’ai un malaise, si je ne me sens pas bien, je me sens moins seule. C’est très bien, mais c’est sûr que cela ne remplace pas le contact humain », confie Pierrette.

 

En conclusion, nous considérons qu’il existera à l’avenir de réelles perspectives pour l’association de la robotique et de la téléassistance.

Telegrafik accélère son développement et lève 1 million d’euros

La start-up entend accélérer la commercialisation de ses solutions innovantes de maintien à domicile des personnes âgées pour répondre à des besoins de plus en plus cruciaux.

 

Telegrafik, start-up toulousaine spécialisée dans l’intelligence artificielle et le Big Data, annonce une levée de fonds de plus d’un million d’euros. L’objectif : permettre à l’entreprise d’accélérer la commercialisation de sa solution de téléassistance enrichie OTONO-ME dédiée aux personnes âgées vivant seules à leur domicile.

 

Telegrafik est accompagnée par des fonds d’investissement attentifs à l’impact sociétal, Citizen Capital, Aviva Impact Investing France (géré par le Comptoir de l’Innovation), la coopérative de financement Initiatives pour une Economie Solidaire, ainsi que par le réseau des Business Angels des Grandes Écoles, le family office Financière de Blacailloux, des Business Angels et BPI France Financement.

  Lire la suite

Telegrafik au cœur des problématiques des villes intelligentes, a présenté OTONO-ME au 2ème Forum Smart City Toulouse

Telegrafik a présenté ses offres de services connectés de maintien à domicile dans le village des start-ups durant le 2ème Forum Smart City organisé le 7 décembre 2016 au Capitole, à Toulouse. Cet événement, qui a accueilli près de 600 personnes, a été l’occasion pour Telegrafik de réaffirmer auprès de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, et de Bertrand Serp, Vice-Président de Toulouse Métropole, sa vision de l’apport de l’internet des objets et de sa plateforme d’intelligence artificielle dans les domaines de la téléassistance et des services connectés à destination des personnes fragilisées à leur domicile et de leurs aidants.

© photo Rémi Benoit

Lire la suite

SILVER ECONOMY EXPO 2016 : bilan très positif pour l’équipe TELEGRAFIK

Telegrafik tenait pour la 3ème année consécutive un stand au salon Silver Economy Expo à Paris.

L’occasion, cette année encore, de mesurer l’attrait pour nos solutions pour le bien-vieillir à domicile.

Romain miquel sur le stand Telegrafik - Silver economy expo 2016Romain MIQUEL sur le stand de Telegrafik au salon Silver Economy Expo 2016

 
« Les seniors, qui seront de plus en plus nombreux à l’avenir, souhaitent rester chez eux le plus longtemps possible ». Ce constat est partagé par tous. Cependant, l’allongement de l’espérance de vie de 18 mois tous les 5 ans depuis le début des années 2000 ne s’est accompagné que d’un allongement de 8 mois en bonne santé.

De ce fait, des solutions préventives permettant de détecter des signaux faibles de fragilisation sont devenus essentiels pour une meilleure gestion de notre santé future.

« Le vieillissement est le phénomène qui va structurer le monde dans les années à venir »
LORENZI, cercle des économistes

 

Nous sommes heureux d’avoir pu revoir nos partenaires, et confirmer nos souhaits à travailler ensemble.

Nous vous donnons rendez-vous en 2017 pour la prochaine édition !

Aidons nos salariés-aidants

salarie-aidant8,3 millions : c’est le nombre total estimé d’aidants âgés de plus de 16 ans en France. Parmi ces personnes, la moitié sont des salariés et ont donc le statut de « salariés-aidants ».

Mais, quelle est la définition précise d’un aidant : c’est « la personne non professionnelle qui vient en aide à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne »[1]. Cette aide peut prendre plusieurs formes comme notamment les démarches administratives, le soutien psychologique, ou encore les soins quotidiens.

Lire la suite

Le numérique au service du bien vieillir chez soi (part. 2)

telemedecine

 

Les solutions actuelles de téléassistance ne permettent pas de protéger pleinement les personnes âgées seules à domicile qui n’ont
qu’une envie : rester chez elles le plus longtemps possible. En tant que spécialiste des technologies du bien vieillir à domicile, Telegrafik a sélectionné pour vous les solutions de demain qui permettront de vivre en sécurité chez soi le plus longtemps possible

 

Lire la suite

ILS PARLENT DE NOUS : LA LETTRE M, L’INFO éco de Toulouse à Montpellier

Telegrafik étoffe sa gouvernance

Article paru le 8 septembre 2016, Auteur : Alexandre Léoty

La start-up toulousaine Telegrafik (6 salariés), qui développe des services connectés dédiés au maintien à domicile des personnes âgées, étoffe sa gouvernance. Ses 3 nouveaux actionnaires, entrés au capital le 11/5 – Matthieu Chaize, responsable des opérations, Déborah Parès, chef de projet open innovation, et Benoît Vallet, directeur technique – vont intégrer concrètement sa gouvernance d’ici à la fin de l’année. « Nous nous structurerons après la levée de fonds que … » […] 

Découvrez l’article complet ici !

Les dernières nouvelles de Telegrafik – Août 2016

Telegrafik confirme ses ambitions en élargissant son board

 

Associés

Telegrafik fêtera ses 3 ans en septembre. L’occasion de vous présenter les associés qui, aux côtés de la fondatrice de l’entreprise Carole ZISA-GARAT, œuvrent au quotidien pour proposer des innovations en Smart Care : Matthieu CHAIZE, Déborah PARES et Benoît VALLET.

  • Carole ZISA-GARAT, CEO, enthousiaste, administratrice Digital Place depuis juillet 2015 et membre du Conseil National du Numérique depuis février 2016.
  • Matthieu CHAIZE, Responsable des opérations, zen attitude, spécialiste de l’internet des objets.
  • Déborah PARES, Chef de projet Open Innovation, créative, toujours prête à pitcher.
  • Benoît VALLET, CTO, charismatique, à l’affût des dernières technologies.

trait

Notre communauté d’utilisateurs satisfaits du service otono-me by Telegrafik

 

Notre communauté d’utilisateurs s’est confiée sur les bénéfices apportés par le service otono-me. Depuis que le service est installé, les aidés tout comme les aidants se sentent plus rassurés.

Quelques témoignages :
Pierrette, 87 ans : 
« Le service est transparent pour moi et je me sens plus entourée. »

Joëlle, 57 ans, fille de Josette, 85 ans : 
« Maman a complètement oublié le matériel alors que pour le détecteur de fumée, elle attend de le voir clignoter pour vérifier qu’il fonctionne.
»

Michel, 55 ans, fils de Paul, 89 ans : 
« Être alerté rapidement tout en lui laissant son autonomie. »

Marianne, 47 ans, fille de Jacques, 71 ans
« La simplicité, l’efficacité et la sérénité. 
»

L’application otono-me garde le lien
entre la famille et la personne aidée

Les proches/aidants ont accès à l’application OTONO-ME leur permettant de vérifier en temps réel, s’ils le souhaitent, si tout va bien chez leur proche.

Jacques, 54 ans, fils de Colette, 78 ans : 
« C’est bien de savoir si elle est chez elle ou pas. Pour moi, c’est une appli en or. »

Karine, 27 ans, petit-fille de Pierre, 90 ans : 
« Avant de me coucher, je regarde si mon grand-père est bien dans sa chambre. Je suis rassurée. »

 

Vous souhaitez découvrir le service otono-me ?
N’hésitez pas à contacter Déborah ! 
contact@telegrafik.eu

20160829_Newsletter Août 2016_9

trait

Quel est l’avenir du numérique au service du bien vieillir chez soi ?

 

Personne âgée_2

En tant qu’acteur du numérique, nous avons détaillé pour vous les solutions disponibles sur le marché et vous offrons une vue prospective sur les technologies du futur. 

Découvrez sans plus attendre l’article complet ici !

 

 

Vous souhaitez nous contacter ?
contact@telegrafik.eu – 06 64 38 49 71
N’hésitez pas à commenter nos articles sur le blog

Le numérique au service du bien vieillir chez soi (part. 1)

Telegrafik fait partie des acteurs appartenant à l’écosystème du numérique. En effet, nous proposons des services connectés pour les familles en utilisant les dernières technologies disponibles du numérique. Dans cet article, nous voulions prendre la parole sur les sujets du bien vieillir à domicile et citer les solutions disponibles actuellement sur le marché ainsi que celles qui le seront dans le futur.

Une démographie mondiale vieillissante

Personne âgée_2Le vieillissement démographique touche toute la planète et plus précisément l’Europe. En effet, à l’exception du Japon, les quinze plus vieux pays sont européens. Il faut savoir également qu’en Europe, la part des plus de 80 ans doublera d’ici 2050. On constate donc que la part de la population vieillissante est en nette augmentation. De plus, la majorité d’entre eux veulent vieillir dans de bonnes conditions, à leur domicile, le plus longtemps possible.

Face à ces enjeux sociétaux, il est crucial de pouvoir accompagner les personnes dans leur avancée en âge et de faire reculer la perte d’autonomie.
En utilisant bien sûr des moyens humains, des professionnels formés, mais aussi en s’appuyant sur les possibilités offertes par le numérique.

Parallèlement, le numérique envahit nos vies

Nous sommes dans une ère numérique nous permettant de consulter sans cesse, ni limite, des informations de plus en plus nombreuses. Nous vivons une révolution profonde de nos sociétés et ce n’est que le début.

Tout d’abord, nous avons connu et continuons de vivre la révolution internet : l’interactivité, les communautés, ont transformé la manière de communiquer, de vendre. L’accès à l’information et au savoir a été profondément modifié.

Maintenant, nous allons vivre la révolution de l’internet des objets, avec l’émergence des objets communicants tels que les balances connectées, les babyphones intelligents, notre pot de fleur qui nous dit quand arroser notre plante…

Avec l’explosion des données générées par nos activités, nous entrerons dans l’ère du Big Data : l’analyse des données en masse permet par exemple de personnaliser l’expérience des internautes en ligne, en leur proposant un parcours client adapté à leurs propres habitudes et à leurs centres d’intérêt.

Enfin, nous entrerons bientôt progressivement dans une ère de l’Open Data. Nous vivrons dans des villes intelligentes. L’eau, les énergies, l’information et les télécommunications, les transports, les équipements publics seront gérés plus efficacement, pour améliorer la qualité de vie des citoyens, dans le respect de l’environnement.

Nous vivons ainsi avec le numérique, et les révolutions qui l’accompagnent, une transformation profonde de nos sociétés, des échanges entre individus et de nos modes de travail.

 

La fracture numérique générationnelle

main_télNéanmoins, il ne faut pas oublier que l’ensemble de la population ne profite pas de tous les nouveaux services au même rythme. Et force est de constater qu’il existe aujourd’hui une réelle fracture numérique générationnelle.

En effet, nous consultons tous les jours notre smartphone ou notre ordinateur pour effectuer des actions qui nous semblent naturelles comme rechercher des informations, un contact, réserver un billet de train, commander un taxi ou un uber. Mais comment font les personnes âgées pour effectuer toutes ces actions ?

Et, plus généralement, comment mettre les nouveaux outils numériques, les outils de l’internet, de l’internet des objets ou du big data, au service des personnes fragiles, âgées ou en situation de handicap ?

Ce sont les questions auxquelles nous essayons de répondre au quotidien, chez Telegrafik et au sein des entreprises qui œuvrent aux technologies pour le maintien à domicile.

Découvrez la deuxième partie de l’article présentant les solutions de demain dans le domaine du bien vieillir sélectionnées par Telegrafik : ici 

Projet 3PEGASE : passage en phase 2 opérationnelle

Le projet 3PEGASE démarré depuis octobre 2015 arrive en fin de phase 1. Cette phase consistait en des travaux préparatoires à la phase opérationnelle.
Les besoins en termes de suivi des indicateurs de fragilité du Gérontopole de Toulouse ont été formalisés.
Les capteurs à mettre en oeuvre ont été définis, et les architectures des chaines d’information nécessaires mises en place.
Rendez-vous dans quelques mois pour un bilan global du projet.

L’expertise de Telegrafik a été mise en lumière dans La Tribune

Telegrafik présentait son expertise dans les domaines du maintien à domicile, de la téléassistance innovante, des services connectés et du big data dans le numéro de La Tribune, de la semaine du 26 mai 2016.
En effet, Telegrafik a développé une plateforme d’analyse intelligente de données, fournissant des services de suivi d’activité et d’alerting.

Nous souhaitions remercier La Tribune pour cette exceptionnelle mise en lumière, qui a été possible grâce au Prix La Tribune BNP Paribas Jeune Entrepreneur 2015 remis à Telegrafik pour ses travaux menés dans le domaine de la prévention de la fragilisation.

 

publicité La Tribune

Découvrez le livre blanc « Panorama de l’Internet des Objets » réalisé par la commission innovation de Digital Place

Le 25 mai 2016 a été publié le livre blanc « Panorama de l’Internet des Objets« , réalisé par la Commission Innovation du cluster du numérique DigitalPlace. Ce document sera également présenté à l’Innovation IT Day le 9 juin lors d’une table ronde qui lui sera entièrement dédiée.

« À travers ce panorama, nous comprenons pourquoi la réussite d’un projet IOT, passe par la construction et l’opération d’une chaine performante de bout en bout. Pour relever ce challenge, nos alliés sont : la créativité, la coopération et l’intelligence collective. » a déclaré Matthieu CHAIZE, responsable des opérations chez TELEGRAFIK et contributeur du livre blanc.

Ce livre blanc a vu le jour suite à un atelier mené lors de l’édition 2015 de l’Innovation ID Day. L’objectif de cet atelier était de dresser le panorama de l’Internet des Objets d’un point du vue économique et technique, mais aussi sur la manière de porter un projet orienté IoT.

panorama de l'internet des objets

Télécharger gratuitement le livre blanc « Panorama de l’Internet des Objets » : ici
Rendez-vous à l’atelier « We Make IoT » de l’Innovation IT Day, le 9 juin 2016 à 15h00 à Hémicycle, Espace Diagora, Labège. Pour s’inscrire : ici  

 

 

 

 

ILS PARLENT DE NOUS : TOULÉCO, l’actualité économique de Toulouse et de la région Midi-Pyrénées

Toulouse. Comment Telegrafik révolutionne le maintien à domicile

Article paru le 9 mai 2016, Auteur : Isabelle Meijers

> Passer du développement à la mise sur le marché, et vite ! Spécialiste de la téléassistance innovante et du maintien à domicile, Telegrafik est en pleine levée de fonds.

Active sur tous les fronts de la révolution digitale. La Toulousaine Carole Zisa-Garat, présidente fondatrice de Telegrafik, est désormais l’un des trente membres du Conseil national du numérique. Nommée il y a deux mois par décret du Président de la République, elle vient d’intégrer le groupe de travail sur la transformation numérique des PME en France. Une activité bénévole qu’elle conjugue avec sa recherche de 500.000 euros de fonds pour donner à sa société les moyens de son développement. « C’est maintenant qu’il faut pousser Telegrafik vers le marché et faire décoller les volumes d’abonnement », explique la dirigeante.

Son entreprise de six salariés aujourd’hui, créée en 2013, est spécialisée dans la téléassistance innovante. « La plateforme Telegrafik gère les informations transmises par des capteurs GSM ou connectés bas débit qui équipent le domicile de personnes âgées ou de chambres d’Ehpad. Notre valeur ajoutée réside dans nos logiciels auto-apprenants de modélisation comportementale qui détecteront une chute, une sortie inhabituelle, une immobilisation etc. », détaille Carole Zisa-Garat. La personne référente (famille, infirmier, aidant) est alors alertée via SMS. Une application de surveillance bienveillante à distance de la personne fragilisée est également mise à disposition des familles.

Accélérer la commercialisation

Les clients de Telegrafik sont […]

Déjà une levée assurée de 300.000 euros

Le tour de table vient lui aussi de commencer avec d’ores et déjà […]

 

Découvrez l’article complet : ici

TELEGRAFIK accélère son développement et ouvre pour la première fois son capital aux investisseurs extérieurs

Telegrafik est actuellement en pleine levée de fonds afin d’accélérer son développement et répondre à la demande croissante du marché. En effet, depuis sa création en 2013, Telegrafik s’est implantée dans le paysage du maintien à domicile et de la e-santé, et a été retenue par des acteurs incontournables de l’écosystème du « care ».

Une première levée de fonds pour accélérer le développement de Telegrafik

« Telegrafik est passée de 2 salariés début 2015 à maintenant 6 salariés. Nous avons dégagé en 2015 notre premier chiffre d’affaires, et notre offre a été retenue par des distributeurs importants. Pour accompagner notre croissance, nous avons décidé d’ouvrir notre capital à des investisseurs extérieurs. L’opération sera réalisée d’ici l’été 2016. Nous aborderons alors une nouvelle phase de notre développement. Notre objectif : 100 000 clients finaux opérés par notre plateforme d’ici 3 ans ! » explique Carole Zisa-Garat, Présidente de Telegrafik.

Telegrafik a franchi de nombreuses étapes depuis sa création : – Après 2 années de développement, une première version commercialisable d’une offre de téléassistance innovante a été mise à disposition des professionnels dès juin 2015. – Des partenariats forts avec des entreprises de renommées mondiales ont été noués, notamment Orange et BNP Paribas Cardif. – Telegrafik investit fortement en R&D. Un premier projet a été clôturé, avec le LAAS-CNRS et le soutien de la région Midi-Pyrénées. Et Telegrafik est en ce moment impliqué dans un nouveau projet de 24 mois, 3Pegase, dans le cadre de l’appel à projets EasyNov de la région Midi-Pyrénées, aux côtés notamment du gérontopôle de Toulouse et d’Inter Mutuelles Assistance. – Enfin, une communauté de clients forte a été constituée.

Telegrafik aborde maintenant une nouvelle phase de son développement. 500K€ sont recherchés, un premier fond d’amorçage s’étant d’ores et déjà positionné pour apporter 50% de ce montant. Le reste des fonds proviendra de Business Angels.

Des enjeux sociétaux au cœur des travaux de Telegrafik

La population vieillissante est en forte croissance dans de nombreux pays, ce qui rend l’émergence de solutions adaptées de plus en plus nécessaire. En France, la population senior croît de façon significative : 12 millions de français ont plus de 65 ans, et on compte également près de 8,3 millions d’aidants professionnels ou familiaux. Telegrafik joue un rôle fort dans l’élaboration de nouvelles offres de services connectés répondant à cette problématique.

Grâce à sa plateforme industrielle et disponible 24/7, Telegrafik a développé OTONOME : service d’alerte et de vigilance bienveillante. En plus d’un interphone et d’un médaillon d’appel, des capteurs sont installés par le téléassisteur au domicile des personnes fragiles. Le service accroît leur sécurisation, et enrichit leur lien social via notamment une application smartphone pour les aidants. Les personnes vivent comme à leur habitude, OTONO-ME veille.

A propos de Telegrafik

Telegrafik est une start-up du Big Data, à la frontière de l’internet des objets et de la Silver Economie, qui a développé une plateforme logicielle intelligente d’analyse de données provenant de capteurs afin de proposer des services pour le maintien au domicile des personnes et le télésuivi de patients. Telegrafik est dirigée par Carole Zisa-Garat, 36 ans, par ailleurs administratrice du cluster Digital Place, et membre du Conseil National du Numérique.

Site web : www.telegrafik.fr
Fil twitter : ici 
Actualités : ici 
Espace presse : ici

Pour télécharger le communiqué de presse : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Orange, bien vivre le digital

Orange présente sa nouvelle solution favorisant le maintien à domicile des seniors : Orange Senior Care.

Article paru le 4 avril 2016, Auteur : Monique Mai

L’évènement « Hello Show d’Orange » a eu lieu mercredi 16 mars dernier. Stéphane Richard, Président d’Orange accompagné par Marie-Noëlle Jégo-Laveissière et de nombreux collaborateurs chargés de faire des démonstrations ont dévoilé les toutes dernières innovations d’Orange.

Dans une stratégie de croissance et de différenciation par l’innovation, Orange travaille de manière collaborative, itérative et agile avec de nombreuses start-up. La solution Orange Senior Care, véritable illustration de la stratégie d’open innovation conduite par le Groupe a fait l’objet d’une démonstration lors du « Hello Show ». 

Le stand a rencontré un gros succès. Il est vrai que la population sénior en France croît de façon significative : 12 millions de français ont plus de 65 ans. Selon l’OCIRP, on compte 1,2 millions de personnes âgées dépendantes. L’âge moyen de perte d’autonomie s’élève à 83 ans. Enfin, on compte près de 8,3 millions d’aidants professionnels ou familiaux en France.

Yannick Provost, le Chef de projets Anticipation Senior de la Direction Accessibilité du Groupe Orange a fait les démonstrations d’Orange Senior Care lors du « Hello Show », accompagné d’Erwan Froc, responsable projet et de l’équipe de Telegrafik.


Déborah Parès (Telegrafik), Yannick Provost (Orange), Carole Zisa-Garat (CEO Telegrafik), Erwan Froc (Orange)

De plus en plus de seniors vivent seuls chez eux, leurs aidants sont éloignés et se préoccupent de leur bien-être.

Orange Senior Care offre dès à présent une solution facilitant le maintien à domicilepermettant aux aidants d’accompagner leurs proches avec sérénité.

D’après François René Germain, Directeur de la Direction Accessibilité du Groupe : « La gestion et prévention des risques de la personne tout comme la gestion domotique du domicile, sont au cœur du dispositif que nous avons mis sur pied. Nous avons de fait construit un écosystème complet permettant d’enregistrer, via des algorithmes auto-apprenants, l’activité normale d’une personne à son domicile, puis permettant de comparer les flux enregistrés par les capteurs, à la situation initiale : des capteurs d’ouverture de porte, de mouvement, mais aussi liés à la nutrition, au sommeil ou à l’hydratation ».

 

La démonstration d’Orange Senior Care était constituée d’une prise intelligente MyPlug2, de 4 capteurs de mouvement installés dans les pièces principales ainsi qu’un détecteur d’ouverture de porte dans l’entrée.

Une fois le domicile équipé de ce système d’alerte, l’activité au sein du logement est observée de façon continue. Les données des capteurs (mouvements et fréquence des sorties), remontent via le MyPlug2 de façon sécurisée et transitent via notre plateforme Datavenue. Grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle de notre partenaire Telegrafik, les mouvements (ou leurs absences) sont analysés. Chaque anomalie détectée est notifiée par une alerte automatiquement envoyée aux proches par SMS. Elle peut être également transmise à un plateau de téléassistance qui procède ensuite à la levée de doute. L’application Orange Senior Care propose également à l’aidant des tableaux de bord qui illustrent à travers des indicateurs, les changements d’activité du Senior dans son domicile.

Orange Senior Care permet donc de veiller sur ses proches et alerte en cas de situation inhabituelle. Il rassure les seniors isolés et permet de vieillir dans sa maison de manière autonome et sereine.

Lien article : http://bienvivreledigital.orange.fr/actu/orange-presente-sa-nouvelle-offre-orange-senior-care

Telegrafik mis à l’honneur avec un stand « Orange senior care » lors du Show Hello 4

Après le Palais Chaillot, le Show Hello 4 avait lieu cette fois le mercredi 16 mars au Carrousel du Louvre à Paris. Pour la deuxième fois consécutive, Telegrafik y tenait un stand, l’occasion de présenter l’offre Orange senior care by Telegrafik.

 

 Les annonces de Stéphane Richard du Show Hello

Lors de cet événement, Stéphane Richard a mis à l’honneur ses partenaires, tels Harmonie Mutuelle et la sortie du Live Intercom, interphone de téléassistance développé par Orange. Il a également présenté les lancements à venir en France, comme la très attendue nouvelle Livebox Orange.

20160316_195950

Coup de théâtre final de cet exercice, Luc Besson a visité la nouvelle Livebox en réalité augmentée dans le showroom du Show Hello, expérience retransmise en direct sur scène.

 

Orange Senior Care, la solution facilitant le maintien à domicile

Cette année a été présenté un cas d’usage de la plateforme intelligente d’analyse des données de Telegrafik : Orange Senior Care, service de téléassistance innovante facilitant le maintien à domicile, et permettant aux aidants d’accompagner leurs proches âgés avec sérénité. 

20160316_203335

 

Le service se base sur des capteurs de mouvements placés dans les pièces principales, et un capteur d’ouverture de porte dans l’entrée.

Schema logement

Grâce à l’intelligence artificielle de Telegrafik, les données des capteurs sont analysées en temps réel et une notification SMS est envoyée aux proches/aidants ou vers un plateau d’assistance en cas d’anomalie d’activité détectée.

Une application est disponible pour les proches/aidants afin qu’ils puissent exercer une vigilance bienveillante sur leur parent.

La solution a suscité beaucoup d’attentes auprès des visiteurs du Show Hello. Rendez-vous d’ici quelques mois pour pouvoir en bénéficier !

 

 

ILS PARLENT DE NOUS : Global contact, études & conseil

Une application mobile pour protéger les personnes âgées … avec Carole Zisa-Garat

Article paru dans ACTWISE – Femmes et Innovation du 15 février 2016

 

Sous l’impulsion de Carole Zisa-Garat, ingénieure de formation une jeune start-up toulousaine a mis en place une application mobile qui simplifie la protection des personnes âgées

Mettre les possibilités immenses des objets connectés au service d’applications à visage humain, c’était l’ambition de Carole Zisa-Garat lorsqu’elle a créé Telegrafik. La priorité a été le développement d’une plateforme innovante, qui transforme les données issues de capteurs connectés en service à haute valeur ajoutée pour les familles qui souhaitent prendre soin de personnes fragilisées vivant seules à leur domicile.

Telegrafik bénéficie du soutien d’Orange. Pour Mari-Noëlle Jégo-Laveissière qui dirige l’innovation du groupe Orange, « cette application est exemplaire des développements possibles avec les objets connectés. Ils sont au coeur d’une nouvelle révolution du numérique, d’autant plus précieuse qu’elle apporte des réponses concrètes à des enjeux sociétaux ou environnementaux. Dans le cas de Telegrafik, nous avons considéré que le service développé pour les familles et les personnes et situation de dépendance s’inscrivait parfaitement dans cette logique. »

Dans ce cadre Telegrafik propose notamment OTONO-ME : service de téléassistance innovante qui a pour objectif de protéger les personnes âgées qui vivent seules chez elles, même lorsqu’elles ne portent pas de médaillons d’appel. 5 capteurs supplémentaires sont installés dans le domicile de la personne fragilisée. Elle vit comme d’habitude, OTONO-ME veille.

Lorsqu’une anomalie d’activité est détectée dans le logement de la personne, une alerte est automatiquement envoyée par SMS aux proches/aidants ou vers un plateau d’assistance, disponible 24/7. La famille a également accès gratuitement à une application lui permettant de vérifier en temps réel si tout va bien au domicile de son proche.

La volonté de Carole Garat Zisa de développer son entreprise avec une équipe où les femmes et les hommes sont également présents et impliqués, et son attention réelle aux problématiques liées à la place des femmes, et à l’équilibre vie privée – vie professionnelle ont permis à sa jeune entreprise de se voir décerner par la région Midi Pyrénées le prix de l’égalité professionnelle 2015 dans la catégorie des femmes créatrices d’entreprises innovantes.

Elle vient par ailleurs d’être nommée au Conseil National du Numérique par Axelle Lemaire et Emmanuel Macron

Interviews :
– Mari Noëlle Jego Laveissière : vice-présidente innovation Orange membre du Comex
– Carole Zisa-Garat, fondatrice et dirigeante de Telegrafik

Pour en savoir plus : Otono-me vu par les utilisateurs : https://www.youtube.com/watch?v=IfbCaB8Q_rA

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE, L’INFORMATION BOURSIÈRE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE QUOTIDIENNE EN LIGNE

Ludovic Le Moan et Carole Zisa-Garat entrent au Conseil National du Numérique

Article paru le 9 février 2016, Auteur : Sophie Arutunian  

 

Deux Toulousains viennent de faire leur entrée au Conseil National du Numérique : Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox, et Carole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik. Tous les deux viennent du secteur des objets connectés.

Ludovic Le Moan et Carole Zisa-Garat font partie des 30 nouveaux membres du Conseil National du Numérique, organe de conseil indépendant du gouvernement dont la mission est de formuler des avis sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et sur l’économie.

[…]

Les nouveaux membres du Conseil national du numérique

Vivek Badrinath

M. Godefroy Beauvallet

Mme Rania Belkahia

Mme Nathalie Collin

M. Jacques Cremer

M. Gaël Duval 

Mme Marie Ekeland

Mme Najette Fellache

Mme Ghislaine Hierso

M. Rand Hindi

M. Daniel Kaplan

Mme Patricia Langrand

M. Ludovic Le Moan

M. Guy Mamou-Mani 

Mme Françoise Mercadal-Delasalles 

M. Bertin Nahum

M. Jean-Marc Patouillaud

Mme Sophie Pene 

M. Antoine Petit 

M. Yves Poilane

Mme Emmanuelle Roux

Mme Emmanuelle Saudeau

Mme Amal Taleb 

M. Marc Tessier 

M. Benoît Thieulin

Mme Véronique Torner

Mme Roxanne Varza 

Mme Carole Zisa-Garat

Mme Célia Zolynski

M. Mounir Mahjoubi9

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : C-MON-ASSURANCE, courtier web

Les nouvelles technologies au service des personnes dépendantes

Article publié le 21 janvier 2016, Auteur : Farah Fabre

 

Laissez tomber vos médaillons et autres bracelets d’alerte, la téléassistance 2.0 a vu le jour. Vous pouvez désormais suivre l’activité de vos proches grâce à votre smartphone et recevoir des notifications en cas de problème. Les nouveaux dispositifs de téléassistance permettront-ils à plus de personnes âgées et dépendantes de rester à leur domicile ?

[…]

 

Vous souhaitez lire la fin de l’article, cliquez ici 

 

ils parlent de nous : BNP PARIBAS, groupe bancaire français

BNP PARIBAS : 5 start-ups dans l’écosytème BNP Paribas : portraits

Article paru le 13 janvier 2016

 

Encouragées, accompagnées, distinguées, financées… De nombreuses start-ups gravitent autour du Groupe, au sein d’un écosystème riche et stimulant. Portrait de 5 d’entre elles, qui illustrent l’attachement de BNP Paribas à l’innovation sous toutes ses formes.

[…]

Telegrafik : récompensée par le prix « Jeune Entrepeneur La Tribune BNP Paribas 2015 »

Telegrafik, créée par Carole Zisa-Garat, est une start-up du Big Data qui propose des services connectés intergénérationnels. Son produit, OTONO – ME, fournit aux personnes fragilisées des services de suivi d’activité et d’alerte, à partir des données issues de capteurs positionnés dans leur domicile ou résidence.

Carole Zisa-Garat a reçu le prix «Jeune Entrepreneur La Tribune BNP Paribas 2015 », dans la catégorie « Innov&Connect » – Telegrafik faisait partie du programme, après avoir gagné en juin 2014 le concours d’Open Innovation lancé par BNP Paribas Cardif !
Désormais inclus à l’écosystème de BNP Paribas, Telegrafik a généré son premier chiffre d’affaires.

[…]

Les start-ups au cœur de l’innovation

Du lancement au développement, les start-ups ont besoin de solutions adaptées – notamment dans les domaines financier, technique, et logistique. 
Camping, Prix Jeune Entrepreneur La Tribune BNP Paribas, WAI Paris et Massy-Saclay, partenariat avec le NUMA, programme Innov&Connect, Pôles Innovation… BNP Paribas s’efforce de jouer ce rôle d’accompagnement au travers de nombreuses initiatives, et de nouer avec ces start-ups des liens toujours plus étroits.

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : SVP, société de services destinée principalement aux professionnels

La startup du mois :  » TELEGRAFIK « 

Article paru le 13 janvier 2016, Auteurs : Denis Kientz, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

 

Créée en septembre 2013, Telegrafik est une entreprise spécialisée dans l’Internet des objets et la silver economy. Au sein du consortium 3Pegase, elle participe au développement d’une nouvelle solution pour améliorer le suivi des personnes âgées à leur domicile, associant capteurs et technologies d’analyse prédictive.

Téléassistance et respect de la vie privée

La stratégie de l’entreprise est de  » révolutionner le secteur de la téléassistance « . Les données issues de capteurs infra-rouges et d’un détecteur d’ouverture de porte sont analysées par des algorithmes d’intelligence artificielle. A partir de ces informations, la solution OTONO-ME permet aux proches de la personne ou aux aidants (services d’assistance, personnels soignants…) de recevoir une information (SMS) en temps réel, en cas d’anomalie. Le traditionnel bouton d’appel est donc remplacé par une analyse informatique. Une absence suspecte de mouvements peut, par exemple, déclencher une alerte qui sera vérifiée humainement. Le système complet s’installe très facilement et ne nécessite pas de connexion internet.

Une femme enthousiaste à la tête de la jeune entreprise

Cette startup est portée par Carole Zisa-Garat, jeune femme trentenaire, diplômée de l’École des Mines de Paris. Elle a débuté sa carrière au sein d’un groupe automobile en tant que chef de projet en supply chain. Cette première expérience dans le monde industriel lui a donné de l’assurance, elle y a appris à gérer l’urgence, la diversité des personnes et à se faire respecter.  » Les choses se règlent parfois aux décibels « , précise-t’elle, non sans humour. En 2013, elle décide de créer son entreprise dans la silver économy et l’Internet des objets, deux secteurs fortement porteurs.

[…]

Déjà bien entourée

L’entreprise a reçu plusieurs prix, notamment le  » Prix jeune entrepreneur  » de La Tribune – BNP Paribas dans la catégorie «  Innov & Connect  » en avril 2015 et le concours d’  » Open Innovation  » de BNP Paribas Cardif en juin 2014. Elle a été sélectionnée pour intégrer l’Orange Fab, l’incubateur du groupe Orange.

Le consortium 3Pegase, dans lequel Telegrafik apporte sa plateforme logicielle d’analyse intelligente des données et son expertise dans le choix des capteurs à installer chez les personnes âgées, est retenu dans le cadre de l’appel à projets régional Easynov et va recevoir un soutien financier public d’environ 700 000 euros, du Conseil régional Midi-Pyrénées et de l’Union européenne, via les fonds FEDER.

 

Lien vers l’article complet : ici

TELEGRAFIK a présenté sa plateforme innovante au CES® LAS VEGAS 2016 

Du 6 au 9 janvier 2016 avait lieu le CES (Consumer Electronic Show) à Las Vegas, salon mondial incontournable pour les entreprises et start-up innovantes.

20160106_092129

L’équipe Telegrafik, composée de Déborah Parès, chef de projet Open Innovation, Marketing et Communication, Benoît Vallet, directeur Technique, et Carole Zisa-Garat, Présidente, y tenait un stand pour présenter la plateforme Telegrafik.

Son positionnement innovant, permettant d’analyser intelligemment des données provenant de capteurs à destination d’applications en téléassistance et en e-santé a suscité l’intérêt.

Pour cette opération, Telegrafik a bénéficié du support du Groupe La Poste, qui l’avait sélectionnée pour faire partie de l’équipe « French IoT ».

Remise des prix French IoT

Le stand, qui regroupait les 15 start up « french IoT » et les équipes La Poste, a notamment reçu la visite d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, de Henri Seydoux, Président de Parrot, ou encore de Pierre Gattaz, Président du Medef.

Le bilan est positif, nous avons rencontré de nombreux futurs partenaires. De plus, nous sommes ravis d’avoir fait partie de la délégation French Tech, forte de ses 160 entreprises françaises. La France a été le premier pays représenté en Europe.

Ils parlent de nous : Usine digitale, le média de la transformation numérique

3Pegase, le consortium toulousain qui veut lutter contre la perte d’autonomie

Article paru le 17 décembre 2015, Auteur : Marina Angel
 
Le consortium 3Pegase, associant industriels, académiques et startups, vient d’obtenir un soutien financier du Conseil Régional Midi-Pyrénées pour développer une nouvelle solution de suivi des patients fragiles à leur domicile. Développé notamment par la start-up Telegrafik, il associe capteurs et technologies d’analyse prédictive.

Logo complet OTONO-ME, le service de teleassistance innovanteLe système de vigilance bienveillante Otono-Me de Telegrafik testé dans 3Pegase.

[…]

24 MOIS ET UNE AIDE PUBLIQUE DE 700 000 EUROS

Les 6 partenaires du consortium 3Pegase :
– Le Gérontopôle assure le suivi médical des patients âgés et fragiles, au sein du CHU de Toulouse. 
– L’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse), une unité mixte de recherche du CNRS, intervient plus particulièrement sur les technologies d’Intelligence Artificielle en concevant un système prédictif à partir de données massives et hétérogènes.
Orange, en tant qu’opérateur de l’internet des objets, met à disposition des partenaires sa solution Datavenue (collecte, stockage et traitement des données issues de capteurs placés au domicile des personnes).
Serena, filiale à 100% d’Inter Mutuelles Assistance, est spécialisée dans l’accompagnement des personnes fragilisées.
Telemedicine Technologies, une PME basée à Paris et Toulouse, a développé une plateforme collaborative de suivi des patients et la startup toulousaine
Telegrafik est spécialisée dans l’Internet des Objets et la Silver Economy.

3Pegase vient d’être retenu dans le cadre de l’appel à projets régional Easynov et va à ce titre bénéficier d’un soutien financier public, à hauteur d’environ 700 000 euros, du Conseil régional Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne, via les fonds Feder. Les membres du consortium ont maintenant 24 mois pour conduire ce projet jusqu’à une solution globale et industrialisable.

« Nous apportons notre plateforme logicielle d’analyse intelligente des données et notre expertise dans le choix des capteurs à installer chez les personnes âgées« , précise Carole Zisa-Garat, présidente et fondatrice de Telegrafik, start-up créée en mai 2013 et qui a bénéficié d’un accompagnement de l’Incubateur Midi-Pyrénées et de l’accélérateur de startups Orange Fab France.

 

LE SERVICE DE VIGILLANCE BIENVEILLANTE EN TEST

La PME a déjà développé un service de vigilance bienveillante, baptisé OTONO-ME, qui permet de sécuriser les personnes fragilisées à leur domicile, à partir d’objets connectés et d’algorithmes d’intelligence artificielle. Après une première phase pilote conduite sur quelques personnes sur la commune de L’Union, dans l’agglomération toulousaine, ce service va être déployé dans les prochaines semaines à plus grande échelle, toujours sur L’Union, pour une deuxième phase pilote, avec le soutien de Toulouse Métropole, dans le cadre de son programme Smart City, avant un lancement commercial prévu dès 2016. C’est une des briques technologiques du nouveau projet.

« Avec 3Pegase, tous les acteurs de la chaîne de valeur de la silver économie sont réunis pour développer un dispositif très complet, de suivi « bout-en-bout », aux frontières des secteurs du maintien à domicile, de la prévention et de l’e-santé, qui intègre les équipements de type capteurs et box de collecte de données, les algorithmes de traitement de l’information, le centre d’appel médicalisé et des modèles de financement adaptés aux besoins des personnes« , précise Nadia Frontigny, directrice d’Orange Healthcare

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : LA DÉPÊCHE DU MIDI, QUOTIDIEN RÉGIONAL FRANÇAIS

Premiers essais concluants pour Telegrafik

Des représentants de l'ASA, de la CARSAT, de MAIA et de la MDS de Saint-Jean sont venus assister à la première restitution de l'expérience Télégrafik.

Des représentants de l’ASA, de la CARSAT, de MAIA et de la MDS de Saint-Jean sont venus assister à la première restitution de l’expérience Telegrafik.

[…]

Telegrafik, start-up toulousaine, a imaginé un dispositif de téléassistance discret tant sur plan de l’installation (quelques capteurs et une box posés en moins d’une heure) que sur la vie privée puisqu’il n’enregistre pas d’image ou de son. Ainsi, dès que le dispositif repère une anomalie, il la signale au proche, par l’envoi d’un SMS, qui peut intervenir. Cela permet aussi de suivre à distance le déroulement de la journée de la personne isolée et, là encore, d’apporter une amélioration si nécessaire.

Cet équipement a été installé dans cinq foyers de la commune pour réaliser une expérience grandeur nature. Une réunion a eu lieu pour restituer les premiers résultats. Marc Péré et Yvan Navarro, 1er adjoint au maire, ont accueilli le député Gérard Bapt, ainsi que le vice-président de Toulouse Métropole Bertrand Serp, avant de laisser la parole à Carole Zisa-Garat, et Déborah Parès, de Telegrafik. Les résultats s’avèrent concluants : dès le deuxième mois, deux fois moins de signalements ont été envoyés aux aidants,ce qui veut dire que le système a bien analysé ce cycle de vie des personnes testées. Dans 20 % des cas signalés, les anomalies détectées constituaient des incidents avérés, telles que des chutes. Et côté aidants, pour ceux qui ont téléchargé l’application, 81 % d’entre eux s’y sont connectés régulièrement pour consulter les analyses et l’activité globale de la personne surveillée.

Une nouvelle tranche d’expérimentation est en cours de déploiement. Dix nouveaux foyers, choisis à L’Union, seront équipés. Une enquête de satisfaction auprès des familles était en cours de réalisation et fera l’objet d’une nouvelle réunion.

 

Lien vers l’article complet : ici

Un consortium de Midi-Pyrénées lance le projet 3Pegase, au service des personnes âgées en perte d’autonomie

Dans le cadre de l’appel à projets EasyNov du Conseil Régional Midi-Pyrénées, le Gérontopôle du CHU de Toulouse, l’Institut en Recherche en Informatique de Toulouse, Orange, Telegrafik, Telemedicine Technologies et Serena se sont associés au sein d’un consortium pour mettre en place le projet 3Pegase (Plate-forme PrEdictive pour Personnes âGées et ASsistancE). L’objectif de ce projet est de développer un système de prévention de la perte d’autonomie et de suivi des personnes âgées fragiles.

Le projet 3Pegase est situé à la frontière des secteurs du maintien à domicile, de la prévention et de l’e-santé. Son objectif principal est de proposer une solution de suivi des patients à leur domicile de « bout-en-bout », mettant en œuvre une plate-forme de collecte des données et un service d’assistance à distance pour coordonner les interventions. S’appuyant notamment sur des systèmes de capteurs et des technologies d’analyse prédictive, 3Pegase donnera la possibilité d’anticiper des problématiques récurrentes chez les patients seniors, telles que les chutes ou la dénutrition.

Le suivi des patients par 3Pegase sera effectué à 3 niveaux :

  • le suivi de l’autonomie cognitive ;
  • le suivi de l’autonomie fonctionnelle (mobilité, sommeil, soins du corps, rythme de la vie domestique, occupation de l’espace privé, …)
  • le suivi de la nutrition du patient.

Le consortium 3Pegase regroupe six entités industrielles et académiques avec des activités diverses et complémentaires en regard du projet de prévention :

  • Le Gérontopôle, qui assure le suivi médical des patients âgés et fragiles, plus généralement des patients gériatriques, au sein du CHU de Toulouse.
  • L’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse), une unité mixte de recherche du CNRS, qui intervient plus particulièrement sur les technologies d’Intelligence Artificielle en concevant un système prédictif à partir de données massives et hétérogènes.
  • Orange, en tant qu’opérateur de l’internet des objets, met à disposition des partenaires sa solution Datavenue pour accélérer l’innovation dans le domaine de l’assistance aux personnes. Datavenue propose de collecter, héberger, stocker et traiter les données issues de capteurs placés au domicile des personnes.
  • Telegrafik, startup toulousaine de l’Internet des Objets et de la Silver Economy, met à disposition sa plateforme logicielle d’analyse intelligente des données. Telegrafik a notamment développé le service de vigilance bienveillante OTONO-ME, permettant de sécuriser les personnes fragilisées à leur domicile, à partir d’objets connectés et d’algorithmes d’intelligence artificielle.
  • Telemedicine Technologies, une PME a développé une plate-forme collaborative de suivi des patients comprenant un dossier médico-social et intégrant les données issues de capteurs pour enrichir le niveau d’informations présentes sur la plate-forme.
  • Serena filiale à 100% d’Inter Mutuelles Assistance (IMA), spécialisée dans l’accompagnement des personnes fragilisées, complète le dispositif « bout-en-bout » mis en œuvre dans le cadre du projet en y intégrant sa plate-forme de centre d’appel médicalisé et en contribuant à la mise en œuvre de modèles de financement permettant d’optimiser le maintien au domicile.

Le Conseil Régional Midi-Pyrénées et l’Union Européenne (FEDER) ont apporté leur soutien financier aux start-up et PME et aux acteurs académiques du consortium faisant partie du projet 3Pegase.

Le projet, d’une durée de 24 mois, vise à proposer une solution industrialisable et généralisable, conformément au Plan Silver Economy de la Région Midi Pyrénées, signé par le Président Malvy en juin 2014.

 

A propos du Gérontopôle du CHU de Toulouse

Le Gérontopôle développe la recherche sur les apports possibles de services basés sur les technologies innovantes au profit des personnes âgées fragiles ou présentant une perte d’autonomie. Il fait partie du Centre d’Expertise National Stimulation Cognitive labellise par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie et collabore avec de nombreux partenaires académiques et industriels. Il a développé une approche de conception centrée utilisateur, basée sur un contact avec les populations d’usagers concernées (patients et familles) depuis la définition du besoin, en passant par l’expérimentation en milieu contrôlé, jusqu’à l’évaluation du service rendu par les prototypes technologiques en environnement naturel. Actuellement, il travaille plus particulièrement sur la détection et le suivi de la fragilité, l’accessibilité des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) pour les personnes âgées.

 À propos de l’IRIT

L’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse est l’un des piliers de la recherche en Midi-Pyrénées avec ses 700 membres, permanents et non-permanents. De par son caractère multi-tutelle (CNRS, INPT, Universités toulousaines), son impact scientifique et ses interactions avec les autres domaines, ce laboratoire constitue l’une des forces structurantes du paysage de l’informatique et de ses applications dans le monde du numérique, tant au niveau régional que national. L’IRIT a une visibilité incontestable par ses recherches innovantes et sa dynamique, tout en se positionnant au cœur des évolutions des structures locales : Université de Toulouse, IDEX, ainsi que les divers dispositifs issus des investissements d’avenir (LABEX CIMI, IRT Saint-Exupéry, SAT TTT,…).

Au sein de l’IRIT, les recherches de l’équipe SMAC (Systèmes Multi-Agents Coopératifs) se concentrent sur la conception de systèmes dynamiques complexes, plus particulièrement sur les systèmes auto-adaptatifs aux fonctionnalités émergentes.

 A propos d’Orange

Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde, avec un chiffre d’affaires de 39 milliards d’euros en 2014 et 157 000 salariés au 30 septembre 2015, dont 98 000 en France. Présent dans 28 pays, le Groupe servait 263 millions de clients dans le monde au 30 septembre 2015, dont 200 millions de clients du mobile et 18 millions de clients haut débit fixe. Orange est également l’un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales sous la marque Orange Business Services. En mars 2015, le Groupe a présenté son nouveau plan stratégique « Essentiels2020 » qui place l’expérience de ses clients au coeur de sa stratégie, afin que ceux-ci puissent bénéficier pleinement du monde numérique et de la puissance de ses réseaux très haut débit.

 Orange est coté sur Euronext Paris (symbole ORA) et sur le New York Stock Exchange (symbole ORAN).

Pour plus d’informations (sur le web et votre mobile) : www.orange.com, www.orange-business.com, www.livetv.orange.com ou pour nous suivre sur Twitter : @presseorange.

Orange et tout autre produit ou service d’Orange cités dans ce communiqué sont des marques détenues par Orange ou Orange Brand Services Limited.

 A propos de Telegrafik

Telegrafik propose des services connectés intergénérationnels. L’entreprise a vu le jour en septembre 2013. Certifiée “Jeune Entreprise Innovante”, en collaboration avec de nombreux partenaires tels que le LAAS-CNRS, accélérée par l’Orange Fab France et par BNP Paribas Cardif, Telegrafik s’est forgée un savoir-faire unique dans le domaine du traitement intelligent de données de capteurs grâce à des algorithmes spécifiques élaborés en interne.

Telegrafik permet notamment aux entreprises de téléassistance ou aux spécialistes du maintien à domicile d’enrichir leurs offres de services, en leur mettant à disposition les dernières technologies issues de l’Internet de Objets.

contact@telegrafik.euwww.telegrafik.fr – @tlgrafik

 A propos de Telemedicine Technologies

Telemedicine Technologies S.A.S. est un pure player de la e-santé, éditeur de solutions logicielles collaboratives qui permettent le partage et l’exploitation de données médicales en temps réel. Nos solutions sont proposées en mode licence ou SaaS (Software as a Service) et sont utilisées dans plus de 50 pays. Depuis sa création en 2000, la société a développé une grande expertise des métiers de la e-santé, particulièrement dans les domaines de la recherche clinique et épidémiologique, l’assistance rapatriement et la gestion de réseaux de prestataires, les plateformes collaboratives pour la gestion d’établissements hospitaliers, les plateformes collaboratives pour le maintien au domicile de personnes en perte d’autonomie et la télémédecine.

 A propos de Serena

SERENA, filiale d’Inter Mutuelles Assistance, est forte de plus de 25 années d’expérience dans le soutien à domicile au quotidien, notamment grâce à sa TéléAssistance SERELIA. Nous avons construit notre savoir-faire en accompagnant des personnes fragilisées, moment particulier qui nécessite la meilleure écoute ainsi que la meilleure attention.

L’humain est donc une valeur primordiale pour Serena.

De par cette spécificité, Serena est également en mesure d’accompagner des projets permettant d’identifier toutes les futures technologies qui apporteront des solutions de sécurisations innovantes aux plus fragilisés de ses bénéficiaires.

C’est pour cela que nous accompagnons TELEGRAFIK dans cette démarche de valorisation des futurs services à fortes valeurs ajoutées que la TéléAssistance se doit proposer dans un très proche avenir.

Contacts presse :

Gérontopôle du CHU de Toulouse – Mr Soulié Dominique, 05 61 77 83 49, soulie.d@chu-toulouse.fr

IRIT – Véronique Debats, 06 46 29 29 32, Communication@irit.fr

Orange – Sébastien Audra, 06 80 51 92 55, sebastien.audra@orange.com

Telegrafik – contact@telegrafik.eu

Telemedicine Technologies – Patrick Givanovitch, patrick.givanovitch@tentelemed.com

Serena – Eric Arnoux, eric.arnoux@ima.eu

Pour télécharger le communiqué de presse : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Toulouse Métropole, établissement public de coopération intercommunale (EPCI)

SMART CITY : DES EXPÉRIMENTATIONS INNOVANTES POUR LA MÉTROPOLE DE DEMAIN

Article paru le 10 décembre 2015

 

A quinze mois du lancement de la démarche Smart city et après l’élaboration d’un schéma directeur durant cette année 2015, un bilan d’étape de ce grand projet métropolitain a été présenté mercredi 09 décembre.
L’heure était également au bilan pour les expérimentations réalisées dans le cadre de la démarche Smart city, destinée à construire la Métropole de demain.

Toulouse L’Open Métropole

Dans l’objectif de construire une ville plus fluide, conviviale, innovante, dynamique, attractive, responsable et durable, le concept d’ouverture pour une Métropole évolutive se dégage des premières réflexions sur la Smart city.

Autour de ce concept d’ouverture, 3 principes permettent d’accompagner la définition des ambitions et des chantiers à engager :
– Le citoyen placé au cœur de la démarche
– Une co-construction public-privé
– La donnée partagée comme fondement de la Smart city

Les expérimentations Smart city 2015

Le concept Smart City désigne un type de développement urbain qui concilie développement économique durable, qualité de vie élevée, et une gestion avisée des ressources naturelles en s’appuyant sur les nouvelles technologies d’information et de la communication. La Métropole compte s’appuyer sur ce concept pour façonner la ville grâce à des nouvelles technologies et services-clés plus flexibles, interactifs et efficaces, au service de ses citoyens.

 

[…]

2 expérimentations « Autonomie »

Helpiness : Conception et développement d’un réseau social solidaire, personnalisé pour Toulouse Métropole, destiné à venir en aide aux aidants, aux seniors en situation de perte d’autonomie et à l’ensemble de la communauté gravitant autour d’eux.

Telegrafik : Otono-me est un service d’alerte et de monitoring pour les personnes fragilisées à leur domicile, lorsqu’une anomalie est détectée une alerte est automatiquement envoyée par SMS soit aux proches aidants soit vers un plateau d’assistance.

[…]

 

Lien vers l’article complet : ici

Silver Economy Expo 2015 : Bilan positif pour Telegrafik

Cette année encore, Telegrafik a présenté son offre au salon Silver Economy Expo à Paris. L’occasion de confirmer la pertinence et l’urgence d’introduire de la domotique et de l’intelligence pour enrichir les services de téléassistance et de maintien à domicile.


salon silver eco expoStand de Telegrafik au salon Silver Economy Expo 2015

 

Carole ZISA-GARAT, présidente de Telegrafik, s’est exprimée lors de la conférence « Le logement connecté au service des séniors » le 26 novembre en présence d’Olivier VALLÉE, directeur des marchés de l’assistance à l’autonomie Legrand France.

Ont été abordées les démarches du Groupe Legrand dans l’assistance à l’autonomie grâce à des outils de domotique, via notamment une application smartphone pour les aidants qui leur permet de piloter à distance la maison de leur proche âgé (exemple : fermer les volets de la chambre la nuit si le senior a oublié de le faire) ; ainsi que les solutions innovantes de Telegrafik permettant de protéger les personnes âgées vivant seules à leur domicile grâce à des capteurs discrets et à des algorithmes d’intelligence artificielle.

 

20151126_110605Carole ZISA-GARAT et Olivier VALLEE pendant la conférence « le logement connecté au service des senior »

 

Le bilan de du salon Silver Economy Expo 2015 est extrêmement positif.

Les liens avec nos partenaires se sont renforcés et de nombreux contacts ont été pris. Nous vous donnons rendez-vous en 2016 pour la prochaine édition !

Découvrez Hakisa, le lauréat French IoT qui humanise l’internet des objets

Telegrafik et Hakisa sont toutes deux lauréates du programme French IoT et présenteront au CES de Las Vegas en janvier 2016 leurs technologies innovantes de maintien à domicile et de hub social.

Ce concours, organisé par le Groupe La Poste, a été l’occasion pour ces deux entreprises d’itérer ensemble afin de proposer de nouveaux services ayant pour but de protéger les seniors et de rassurer leurs proches, grâce à leurs technologies.

 

Hakisa : la technologie de hub social

Hakisa développe une technologie de hub social qui facilite le quotidien des familles. Il s’agit d’un espace digital sécurisé qui dispose de toutes les fonctionnalités d’un réseau social familial (messagerie, vidéoconférence, agenda partagés, photos, actualités, etc.), met en avant des services et contenus utiles, et humanise les objets connectés.

La technologie Hakisa récupère les informations pertinentes des objets connectés de ses partenaires et les diffuse à une communauté privée d’utilisateurs. Cette communauté peut ainsi communiquer autour de ces informations et agir en cas de besoin.

Logo-Hakisa-long

 

Des solutions plus humaines pour l’internet des objets

C’est en s’attachant d’abord à la compréhensiondes besoins et usages des familles qu’Hakisa a développé sa technologie qui permet une véritable interaction entre humains et objets connectés.

Cette dernière peut, par exemple, être mise au service du bien-vieillir et de la sécurisation du domicile.

Concrètement un senior vivant dans une maison équipée de solutions domotique va impliquer sa communauté de proches et aidants dans son bien-être.

Le senior va les inviter à recevoir des alarmes provenant des objets connectés de son domicile. En cas de situation anormale, la communauté va recevoir une alarme (depuis un hub social, par SMS, sur Facebook ou par mail), va pouvoir communiquer, prendre en charge la situation et se tenir informée de son évolution.

Aujourd’hui Hakisa propose aux familles son propre hub social gratuit (www.hakisa.com) et met deux solutions à disposition des professionnels.

hakisa-social-hub-famille-ecran-tagline

 

Partageant la vision d’une technologie humaine, utile, pertinente et sécurisée,  Telegrafik et Hakisa, acteurs de la Silver Economie, présenteront leurs solutions qui facilitent le bien-vieillir à domicile lors du CES 2016 de Las Vegas aux côtés du Groupe La Poste et de l’équipe French IoT.

Telegrafik sera présente au CES® Las Vegas 2016 !

Telegrafik fait partie des 15 start-up lauréates du programme « French IoT » lancé par Le Groupe La Poste, et qui pourront dévoiler leurs innovations sur le stand de la Poste lors du CES® (Consumer Electronics Show) de Las Vegas qui aura lieu du 6 au 9 janvier 2016.

Nous étions donc présents le 21 octobre au CES Unveiled Paris, l’occasion pour nous de faire le point sur les nouveautés de la prochaine édition du salon.

 

Les nouveautés du CES® 2016 

Le CES est LE salon mondial de l’innovation permettant aux acteurs du monde entier de découvrir et de dévoiler les futures innovations technologiques et d’usages. L’année dernière, plus de 170 000 visiteurs de 153 pays différents ont fait le déplacement.

Gary Shapiro

Durant le CES Unveiled Paris, Gary Shapiro, Président de la Consumer Electronics Association a mis en avant les nouveautés de l’événement 2016, comme notamment :
– les speakers des keynotes : Brian M. Krzanich (PDG d’Intel) et Dr. WP Hong (Président et directeur marketing de Samsung),
– la création de deux nouveaux « marketplaces » : Accessibilité et Réalité augmentée,
– l’ajout d’un nouveau bâtiment : Tech South avec le C Space, qui sera le haut lieu pour les chefs de produit marketing, les publicitaires, les agences de publicité, les réseaux sociaux….


Telegrafik lauréate de l’IoT15-15, programme d’hyper-accélération du Groupe La Poste

Philippe Wahl, PDG du Groupe La Poste, a ensuite mis en lumière sa stratégie numérique avec la création du HUB numérique. En 2015, le Groupe La Poste a lancé le programme « French IoT », qui a pour objectif faire émerger les futurs champions français de l’Internet des Objets et de fédérer une filière dynamique, pérenne et audacieuse. Les 15 start-ups sélectionnées bénéficieront de l’accompagnement de La Poste ainsi que de quatre industriels français : Atol, BNP Paribas Real Estate, Legrand, et Malakoff Médéric. Elles incarneront au CES® 2016, la première délégation « French IoT » qui concourra au rayonnement de la filière française de l’Internet des Objets sur la scène internationale.

French iotDavid De Amorim, directeur innovation chez Docapost, et Déborah Parès, chef de projet Open Innovation chez Telegrafik

ILS PARLENT DE NOUS : Qualinews

Objets connectés : enfer ou paradis ?

Article paru le 22 octobre 2015, Auteures : Esther Gagneux, Lucie Blaix

 

La table ronde organisée par Le Monde à l’Opéra Bastille le 27 septembre 2015 avait pour thème « Objets connectés, enfer ou paradis ? »

Pour voir la table ronde : cliquez ici

On entre dans l’ère de la connexion permanente : comment apprivoiser ces fameux objets et services connectés qui vont envahir notre quotidien et le transformer ?

Changer le monde

Un potentiel fort des objets connectés

Dans le domaine de la santé, les objets connectés ont un potentiel énorme, comme explique Carole Zisa-Garat, qui a créé l’entreprise Telegrafik qui propose des services connectés intergénérationnels, pour le maintien à domicile des personnes fragilisées :

« On transforme des données issues de capteurs dans des logements via notre plateforme logiciel d’intelligence artificielle en service d’alerte qui permet à des personnes à leur domicile de faire l’objet d’une vigilance bienveillante. »

On peut savoir par exemple si une personne a bien pris ses médicaments, en plaçant un capteur sur le pilulier.

La difficulté réside dans le traitement des données et la réaction en cas de problèmes : la chaîne de services et l’écosystème qui suivent doivent communiquer parfaitement.

Pour un bon fonctionnement de ces objets connectés, dans tous les secteurs, il y a donc des écosystèmes à construire : les données devront être échangées entre les villes, entre les citoyens, entre les professionnels, etc.

[…]

La nécessité de plateformes communes

Carole Zisa-Garat exprime le besoin de « pouvoir s’appuyer sur des plateformes avec des protocoles unifiés, qui fassent qu’on n’ait pas à redévelopper forcément une interface avec chaque plateforme puisque chaque commune commence à créer sa propre plateforme. »

Les objets connectés doivent pouvoir communiquer entre eux par le biais de ces plateformes communes.

C’est donc ici un gros enjeu technique qu’il s’agit d’aborder, en « gagnant la bataille des normes techniques » expliquée par la Secrétaire d’État au numérique.

Les acteurs des objets connectés doivent donc rassurer le public sur ses réticences, mais aussi créer un arsenal permettant une communication entre les différents objets, et une véritable protection des données

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE, L’INFORMATION BOURSIÈRE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE QUOTIDIENNE EN LIGNE

Carole Zisa-Garat, « Cheffe » en « silver » économie

Article paru le 14 octobre 2015, Auteur : Alexandre Léoty  

 

Carole Zisa-GaratCarole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik

À 35 ans, cette ancienne directrice de cabinet du n° 2 du groupe Renault préside la startup Telegrafik, spécialisée dans les systèmes d’alerte pour personnes âgées isolées.

Elle est aujourd’hui l’une des porte-drapeaux de la French Tech toulousaine, citée en exemple par les startuppers de la Ville rose et reconnue pour son énergie débordante. Pourtant, à 35 ans, Carole ZisaGarat a déjà eu deux vies. Cette Toulousaine, qui dirige la startup Telegrafik, spécialisée dans les systèmes d’alerte pour personnes âgées isolées, a en effet commencé sa carrière très loin de l’univers des objets connectés et de la silver économie. Diplômée de l’École des Mines de Paris à l’âge de 22 ans, la jeune femme a immédiatement intégré le groupe Renault, à Paris.

 

[…]

Ambition et caractère, la jeune femme n’en manquent pas

[…]

Et de la détermination, Carole Zisa-Garat a su en faire preuve lorsqu’elle a décidé de quitter la région parisienne pour élever ses jumeaux à Toulouse, près de sa famille.

« En dix ans chez Renault, j’avais beaucoup appris, estime-t-elle. Les différents postes que j’avais occupés m’avaient permis d’approcher de nombreux métiers et de découvrir toutes les strates de l’organisation, de l’usine à la direction générale. »

Mais la jeune femme l’assure, bien qu’intégrée au sein d’un grand groupe, elle ne s’est « jamais sentie sur des rails pour trente ans ». Et le désir d’entreprendre était trop fort pour pouvoir lui résister. « J’ai toujours eu le souhait de tenir les manettes, d’être maîtresse de mon destin, confie-t-elle. Dans un grand groupe, on n’a jamais tous les leviers. »

Après avoir travaillé sur un premier projet d’entreprise avec un associé, Carole Zisa-Garat décide finalement de créer sa société, seule, en 2013. Elle choisit la silver économie et l’Internet des objets, des secteurs porteurs.

« J’avais eu l’occasion de vivre un marché en crise, explique-t-elle. Je souhaitais viser un marché en forte dynamique de croissance. »

Une intuition qui, pour le moment, s’avère payante. Carole Zisa-Garat a ainsi reçu en mai dernier le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur dans la catégorie « Innov & Connect ». Et sa société de sept salariés, soutenue par Orange et BNP Paribas Cardif, a récemment lancé la commercialisation de sa plateforme logicielle. Un service de téléassistance connecté, basé sur des capteurs de mouvements, équipe le domicile des personnes âgées.

C’est un nouveau challenge pour la dirigeante, qui se définit « comme une cheffe d’orchestre jouant de tous les instruments ».

Sa collaboratrice Déborah Parès confirme :

« Carole sait comment motiver son équipe. Et elle laisse sa chance à tout le monde. »

Telegrafik, qui devrait atteindre les 200.000 euros de chiffre d’affaires cette année, envisage une levée de fonds en 2016 pour accompagner son développement. La startup souhaite équiper 100.000 clients dans les quatre prochaines années.

______

MODE D’EMPLOI

– Où la rencontrer ? « En se rendant à Ekito, l’accélérateur de startups, à Toulouse. »

– Comment l’aborder ? « Avec des idées de nouveaux partenariats et de nouvelles synergies commerciales ou technologiques. »

– À éviter ! « De me parler de projets à deux ans ! »

______

TIME LINE

  • 1980 Naît à Clermont-Ferrand et arrive à Toulouse à l’âge de deux ans.
  • 2002 Diplômée de l’École des Mines, elle intègre le groupe Renault.
  • 2005  Gère 120 personnes à l’usine Renault de Flins-sur-Seine.
  • 2009 Renault lui confie un projet de refonte de sa stratégie après-vente et services.
  • 2010 Secrétaire exécutive auprès du n° 2 du groupe Renault.
  • 2013 Fonde la société Telegrafik à Toulouse.
  • 2016-2020 Objectif : 100.000 clients équipés.

 

Lien vers l’article complet : ici

L’internet des objets : The next big thing ! 

Nous sommes à l’aube d’une révolution. Cette révolution va nous permettre d’accéder à de nouveaux types de services connectés. Néanmoins, cette révolution implique des risques et des challenges que nous allons devoir surpasser afin d’être à même de faire émerger l’innovation.

L’internet des objets est une révolution qui va nous faire passer d’une économie des produits à une économie des usages. Nous pourrons ainsi travailler à la réduction massive des inefficiences, mettre mieux en adéquation l’offre et la demande, ou encore optimiser les chaînes logistiques. Ce qui n’est pas un vain mot lorsque l’on sait que 50% de la production alimentaire mondiale n’atteint pas nos estomacs. On peut également s’attendre à ce que l’internet des objets se fonde dans nos vies, rende nos parcours clients plus fluides, nous permette d’optimiser à large échelle les consommations d’énergie, nous facilite la vie,  améliore notre santé, favorise des découvertes scientifiques, et favorise la prévention, comme celle des chutes chez les personnes âgées. L’impact sera également fort dans les secteurs agricoles et industriels.

Internet_of_thingsThe internet of things, par wilgengebroed

Néanmoins, pour favoriser cette évolution et pouvoir bénéficier de ce Progrès, il faudra dans les prochaines années savoir s’organiser pour pouvoir faire émerger l’innovation.

En effet, techniquement, l’internet des objets et tout son potentiel reposent sur :
1) Des objets communicants par eux-mêmes, et qui deviennent de plus en plus intelligents.
2) Des objets qui parlent entre eux (exemple de la domotique, qui permet de faire interagir dans une maison le système de chauffage et les commandes des volets).
3) Le Big Data : tous les objets fournissent une foultitude de données, et c’est l’analyse massive de cette grande volumétrie de données hétérogènes et idéalement interopérables qui permet des services d’une autre échelle (exemple des smart grids).
4) L’Open Data : la mise à disposition des données entre entreprises, et les consommateurs et citoyens (Ex : smart city).

Donc pour arriver à bénéficier de l’internet des objets et favoriser cette évolution, il faut que les données soient interopérables, qu’elles soient accessibles, que leur potentiel puisse être exploité via le Big Data et l’Open Data. Les plateformes Internet des Objets auront dans ce domaine un rôle majeur à jouer.

 

Nous ne proposons pas de réponses figées à la question de l’internet des objets et de son évolution dans cet article mais plus une ouverture au débat, alors n’hésitez pas à donner vos avis en commentant cet article pour enrichir la réflexion.

ILS PARLENT DE NOUS : Côté Toulouse, toute l’information à Toulouse et son agglomération

Innovation. Comment Toulouse prend soin de ses seniors

Article paru le 28/09/2015, Auteurs : Hugues-Olivier Dumez (avec Anthony Assémat)

Face au papy-boom, plusieurs expérimentations portent sur le maintien à domicile comme à L’Union, dernier exemple en date. Tour d’horizon des solutions qui existent à Toulouse.

La Ville rose prend soin de ses cheveux blancs. Alors que la semaine Senior a eu lieu à Toulouse et s’est achevée dimanche 27 septembre, plusieurs start-up innovantes sont en train d’éclore dans l’agglomération à l’image de Telegrafik. Une expérimentation est en cours à L’Union, dans cinq domiciles.

La start-up toulousaine développe Otono-me, un service de télésurveillance rendant obsolète le traditionnel médaillon de téléassistance que l’on porte sur soi.

Notre dispositif est non-intrusif, souligne Carole Zisa-Garat. Plusieurs capteurs sont installés dans le domicile de la personne. Dès qu’une anomalie est détectée, une alerte est automatiquement envoyée par SMS aux proches ou vers un plateau d’assistance.

De son côté, Marc Péré, maire de L’Union, justifie. « Nous devons proposer des réponses modernes à l’isolement et au maintien à domicile. 15 % de notre population est âgée de plus de 75 ans ! Cette opération pilote nous permettra, après une période probatoire de 3 mois, d’en vérifier la pertinence. »

[…]

 

Lien vers l’article complet : ici

Carole Zisa-Garat était au Monde Festival : 3 jours pour changer le monde !

 

Dimanche 27 septembre 2015, Carole Zisa-Garat a participé à la table ronde « Internet des Objets, Enfer ou Paradis », durant le Monde Festival. Le thème pour l’édition 2015, ayant eu lieu les 25, 26 et 27 septembre à Paris, était : Changer le monde
Pour cette deuxième édition, étaient conviés entre autres Anne Hidalgo, Emmanuel Macron, Thomas Piketty, Matthieu Ricard, Evgeny Morozov, Jordi Savall…

 

Carole Zisa-Garat_Le Monde Festival

 

Cette table ronde a été animée par Vincent Giret, avec autour de la table Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique auprès du ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique, Pierre Louette, Directeur Général Adjoint, Secrétaire Général du Groupe Orange et Séverine Dumont, CEO de Joshfire, agence spécialisée en objets connectés et expériences interactives sur mesure.

Carole Zisa-Garat a eu l’occasion de rappeler que tout le potentiel de l’internet des objets réside dans l’interopérabilité des données.

 

En savoir plus : ici