Telegrafik fait partie des acteurs appartenant à l’écosystème du numérique. En effet, nous proposons des services connectés pour les familles en utilisant les dernières technologies disponibles du numérique. Dans cet article, nous voulions prendre la parole sur les sujets du bien vieillir à domicile et citer les solutions disponibles actuellement sur le marché ainsi que celles qui le seront dans le futur.

Une démographie mondiale vieillissante

Personne âgée_2Le vieillissement démographique touche toute la planète et plus précisément l’Europe. En effet, à l’exception du Japon, les quinze plus vieux pays sont européens. Il faut savoir également qu’en Europe, la part des plus de 80 ans doublera d’ici 2050. On constate donc que la part de la population vieillissante est en nette augmentation. De plus, la majorité d’entre eux veulent vieillir dans de bonnes conditions, à leur domicile, le plus longtemps possible.

Face à ces enjeux sociétaux, il est crucial de pouvoir accompagner les personnes dans leur avancée en âge et de faire reculer la perte d’autonomie.
En utilisant bien sûr des moyens humains, des professionnels formés, mais aussi en s’appuyant sur les possibilités offertes par le numérique.

Parallèlement, le numérique envahit nos vies

Nous sommes dans une ère numérique nous permettant de consulter sans cesse, ni limite, des informations de plus en plus nombreuses. Nous vivons une révolution profonde de nos sociétés et ce n’est que le début.

Tout d’abord, nous avons connu et continuons de vivre la révolution internet : l’interactivité, les communautés, ont transformé la manière de communiquer, de vendre. L’accès à l’information et au savoir a été profondément modifié.

Maintenant, nous allons vivre la révolution de l’internet des objets, avec l’émergence des objets communicants tels que les balances connectées, les babyphones intelligents, notre pot de fleur qui nous dit quand arroser notre plante…

Avec l’explosion des données générées par nos activités, nous entrerons dans l’ère du Big Data : l’analyse des données en masse permet par exemple de personnaliser l’expérience des internautes en ligne, en leur proposant un parcours client adapté à leurs propres habitudes et à leurs centres d’intérêt.

Enfin, nous entrerons bientôt progressivement dans une ère de l’Open Data. Nous vivrons dans des villes intelligentes. L’eau, les énergies, l’information et les télécommunications, les transports, les équipements publics seront gérés plus efficacement, pour améliorer la qualité de vie des citoyens, dans le respect de l’environnement.

Nous vivons ainsi avec le numérique, et les révolutions qui l’accompagnent, une transformation profonde de nos sociétés, des échanges entre individus et de nos modes de travail.

 

La fracture numérique générationnelle

le numériqueNéanmoins, il ne faut pas oublier que l’ensemble de la population ne profite pas de tous les nouveaux services au même rythme. Et force est de constater qu’il existe aujourd’hui une réelle fracture numérique générationnelle.

En effet, nous consultons tous les jours notre smartphone ou notre ordinateur pour effectuer des actions qui nous semblent naturelles comme rechercher des informations, un contact, réserver un billet de train, commander un taxi ou un uber. Mais comment font les personnes âgées pour effectuer toutes ces actions ?

Et, plus généralement, comment mettre les nouveaux outils numériques, les outils de l’internet, de l’internet des objets ou du big data, au service des personnes fragiles, âgées ou en situation de handicap ?

Ce sont les questions auxquelles nous essayons de répondre au quotidien, chez Telegrafik et au sein des entreprises qui œuvrent aux technologies pour le maintien à domicile.

Découvrez la deuxième partie de l’article présentant les solutions de demain dans le domaine du bien vieillir sélectionnées par Telegrafik : ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *