greve-ehpad-jura-aides-soigantes-personnes-agees-une

En 2060, la perte d’autonomie touchera 2,45 millions de personnes en France, contre 1,6 million en 2030.

“Le vieillissement de notre population soulève un […] défi, […] celui du grand âge, de la dépendance sujet qui nous bouleverse. La dépendance est là, et ce nouvel âge vulnérable de la vie est en train de s’installer.” s’exprimait déjà le Président de la République Emmanuel Macron, dans un discours devant le congrès de la mutualité Française en 2018.

Le grand âge et l’autonomie sont des sujets dont la mesure est à prendre. Le vieillissement de la population représente un enjeu de santé publique d’une part, mais aussi un défi à relever.

Certes ces dernières années le sujet a largement été évoqué, mais que représente exactement ce vieillissement et quels sont les chiffres ?

Les chiffres clés du grand âge

La perte d’autonomie est souvent une conséquence du vieillissement chez les personnes âgées. Savoir identifier les critères d’évaluation de la perte d’autonomie pour prévenir ces risques est très important. 

La difficulté à se déplacer à l’intérieur et à l’extérieur de son logement, l’isolement, la difficulté à communiquer avec ses proches, tous ces signes sont avant-coureurs d’une perte d’autonomie et nécessitent la mise en place de solutions. 

Face à cela, des aides existent, et 760 000 personnes âgées bénéficient de l’APA en France. Parmi elles, 60 % vivent à domicile malgré leur fragilisation.

Qu’est-ce que l’APA ?

L’APA est l’acronyme d’allocation personnalisée d’autonomie, aide destinée aux personnes âgées qui rencontrent des difficultés ou un handicap pour accomplir les gestes simples de la vie quotidienne. Elle s’adresse aux seniors de 60 ans et plus

Elle peut intervenir : 

  • En établissement d’accueil 
  • À domicile

Elle permet à chacun une prise en charge adaptée aux besoins, et s’ancre dans une politique de maintien à domicile globale.

“Il n’y a rien de moins ignoré, rien où l’on soit moins préparé.” – La Fontaine

Le vieillissement de la population est un enjeu de taille certes, mais loin d’être une fatalité !  La priorité au maintien à domicile est affirmée et fait l’objet de nombreuses aides. 

Le besoin et le désir de rester chez soi, de préserver ses habitudes et ses souvenirs sont des conditions importantes et nécessaires, mais souvent, le lieu de vie des seniors ne s’adapte plus à leur mode de vie. C’est pourquoi la priorité est de faciliter le parcours des seniors en mettant en place de réelles solutions leur permettant de disposer de soins et d’accompagnement tout en restant à domicile. 

De nombreuses solutions existent déjà.

N’hésitez pas à nous contacter pour répondre à vos questions et étudier avec vous votre besoin :

05 82 95 50 52 ou contact@telegrafik.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *