Il y a trois phases de vie : la robustesse, c’est-à-dire des personnes comme vous et moi, qui sont tout à fait autonomes, soit cognitivement, soit physiquement ; la fragilité, durant laquelle on commence à avoir de petits problèmes pour réaliser des actions, réfléchir sur certains sujets ; et ensuite on arrive dans la dépendance”, explique le Docteur Homehr, Président de la CPTS du Sud Toulousain et expert en santé digitale.

Le vieillissement de la population est un enjeu européen fort, et l’espérance de vie ne cessant de s’améliorer, il est nécessaire de pouvoir assurer un bon vieillissement. 

Car, bien que l’espérance de vie augmente, l’incapacité fonctionnelle légère et la dépendance lourde pour les activités de la vie quotidienne s’accentuent avec le vieillissement.

Les critères de dépistage de la fragilité

La dépendance s’évalue selon différents critères. Le Docteur Homehr a travaillé sur le repérage de cette fragilité grâce à un processus mis en place par la gérontopôle de Toulouse en collaboration avec le département universitaire de médecine générale.

La fragilité correspond à un état de vulnérabilité, une diminution des réserves physiologiques, mais aussi une sensibilité majeure au stress. 

Voici une liste de critères qui permettent de dépister un début de fragilité et de dépendance chez les personnes âgées :

Une personne est considérée comme fragile si elle présente au moins trois de ces cinq critères. 

On remarque une diminution de risque de fragilité lorsque les personnes âgées bénéficient d’une évaluation et d’une intervention personnalisée. Une personne dépistée et bien prise en charge par la suite peut même revenir à un état de robustesse !

O rage ô désespoir ô vieillesse pas si ennemie ?

L’objectif est de dépister rapidement les patients entrant dans la fragilité qui sont susceptibles de tomber dans la dépendance.  

Un objectif partagé par le Docteur Homehr, habitué à travailler ces problématiques du maintien à domicile grâce aux outils offerts par le numérique : “Le parallèle avec les solutions Telegrafik, c’est qu’on est sur des possibilités, cette fois conjointes avec du numérique, pour garder en bonne santé nos seniors. Pas uniquement ceux dépendants, mais aussi ces patients un peu fragiles : être en mesure de les repérer à ce moment-là. Envers cette grande population il faut être innovant, et comme nous avons une expertise forte aussi bien en termes de médecins que d’infirmières, nous venons de recruter une infirmière coordinatrice : on a déjà notre coordonnateur CPTS qui fait une partie du travail, donc on est en train de muscler toute cette prise en charge et nous avons aussi besoin de nous doter d’outils et de solutions telles que celles de Telegrafik, pour avoir une optimisation du suivi.”

Dans ce contexte de besoins exprimés par les CPTS, les acteurs du maintien à domicile au sens large, et les bénéficiaires et leurs familles eux-mêmes, Telegrafik se place au cœur de la prévention de la dépendance, en permettant aux personnes âgées de vivre plus longtemps en autonomie dans leur domicile grâce à ses solutions connectées.

De nombreuses solutions existent déjà.

N’hésitez pas à nous contacter pour répondre à vos questions et étudier avec vous votre besoin :

05 82 95 50 52 ou contact@telegrafik.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *