DAPHNÉ : le dispositif renforcé d’accompagnement à domicile d’AÉSIO SANTÉ

dispositif d’accompagnement renforcé à domicile - Personnes âgées heureuses

 

En vieillissant, la majorité des français et des françaises aspire à rester le plus longtemps possible à leur domicile. Pouvoir bénéficier chez soi de services équivalents à ceux proposés en Ehpad serait idéal. AESIO Santé et d’autres acteurs mutualistes de la FNMF (Fédération Nationale de la Mutualité Française) développent un dispositif renforcé d’accompagnement à domicile. Chez AESIO SANTÉ, ce dispositif se nomme DAPHNÉ. Son objectif est d’offrir une alternative à l’EHPAD en amenant sécurité, confort, bien-être, soins, accompagnement… au sein des foyers des personnes désirant rester chez elles.  De quoi s‘agit-il exactement ? Quels sont les enjeux? Quel rôle apporte la technologie ?

 

 

Offrir aux personnes âgées une alternative à l’EHPAD

Faire en sorte que les soins et l’accompagnement réalisés au domicile des patients soient accessibles techniquement et financièrement. Voilà un projet qui fait sens chez AESIO Santé, société à but non lucratif et acteur ESS (Économie Sociale et Solidaire).

Elle a rejoint d’autres adhérents mutualistes de la FNMF pour développer un projet de DRAD (Dispositif Renforcé d’Accompagnement à Domicile). Au final ce sont 4 projets, avec des configurations différentes,  qui ont vu le jour. Ces derniers se déploient sur 4 territoires à la fois en zone rurale et en zone « rurbaine ».

Le premier enjeu est de répondre à la demande croissante de maintien au foyer et d’améliorer la prise en charge. L’idée est de prendre appui sur des professionnels du domicile. Comme par exemple les SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile), les équipes d’Ehpad  (du groupe AESIO ou des partenaires). En s’appuyant sur ces réseaux de professionnels, on évite d’envoyer à domicile des équipes d’Ehpad.

Infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, assistant(e)s de soins en gérontologie ont un véritable rôle à jouer dans ce dispositif.

S’implanter dans divers territoires : un enjeu d’évaluation médico-économique

Est-il possible finalement d’offrir les mêmes services, à un coût moins élevé, au domicile d’une personne qu’en Ephad ?

C’est à cette question que cette expérimentation doit répondre. C’est aussi en cela qu’elle est une innovation organisationnelle, technologique et aussi sociale.Logo d'AESIO SANTE

AESIO Santé n’a pas fait les choses à moitié. Le groupe mutualiste a appliqué le cahier des charges le plus exigeant, celui de l’article 51 national, aux 4 dispositifs.  En effet, il était essentiel d’expérimenter en conditions réelles et de développer une coordination de services en présentiel et à distance.

 

C’est dans ce contexte que la fonction de Coordonnateur Autonomie, assurée par un binôme, a été mise en place. Elle est composée d’un(e) infirmier(e) coordonnateur expérimenté en SSIAD et par un(e) assistant(e)s de soins en gérontologie (ASG). Par ailleurs, le binôme est épaulé par l’organisation de l’astreinte des infirmièr(e)s de SSIAD, libérales et/ou hospitalières, (24/24h). À savoir que cette fonction est d’ores et déjà opérationnelle pour 3 projets sur 4.

Les nouvelles technologies associées aux dérogations d’offres de soins et de services permettent de mieux répondre aux besoins. Le Coordonnateur Autonomie se retrouve alors en capacité de réaliser auprès des patients :

  • des consultations médicales accompagnées à distance,
  • des relèves de constantes vitales avec des dispositifs médicaux connectés,
  • du suivi d’alertes ou notifications …

La domotique et la télésurveillance mises en place par Telegrafik et InterMutuelle Assistance changent les modes de travail. Les métiers d’infirmièr(e)s et d’assistant(e)s de soins en gérontologie sont valorisés. Une vraie reconnaissance aussi pour le secteur du domicile !

En réalisant cette expérimentation, l’attente chez Aésio Santé est de démontrer que :

  • Médico-économiquement, que cela répond aux aspirations des gens qui veulent rester chez eux,
  • Économiquement, que cela peut présenter un intérêt notamment en améliorant la qualité de prise en charge.

Le but est d’obtenir la reconnaissance du dispositif renforcé d’accompagnement à domicile pour les services et les offres d’hébergement adaptés qu’ils proposent aux personnes âgées et vieillissantes.

La technologie au cœur du dispositif d’amélioration de la prise en charge à domicile

La filière « Innovation » d’AESIO Santé a mis en place des partenariats solides avec des centres de recherches publics. On peut notamment citer l’École des Mines de St-Étienne, le réseau IMT, le LIRM (Laboratoire de Robotique et Microélectronique de Montpellier). Pour bien cadrer ce dispositif DRAD, il était nécessaire de pouvoir réaliser des tests d’usages. Le laboratoire MedTechlab dispose pour cela d’un appartement intelligent doté de capteurs et d’analyseurs. Au-delà de la modélisation, il rassemble les professionnels de santé, les usagers, les industriels et les ingénieurs autour du projet.

Les tests se poursuivent ensuite dans un environnement réel. Ainsi, ils permettent également de faire évoluer les produits et les services proposés par les startups et les industriels. Ils se font majoritairement dans des établissements qui présentent des conditions optimales.

Pour mieux comprendre et analyser les habitudes de vie à domicile, AESIO Santé a fait appel à Telegrafik.

Guillaume Gardin Aesio Sante

 

« Telegrafik nous a paru agile, experte, avec des références solides. La société dispose de profils techniques et scientifiques qui nous semblent tout à fait adaptés et qui ont une réelle capacité à travailler avec les équipes de professionnels» nous a confié Guillaume Gardin, Directeur Innovation, Recherche & Développement et Recherche clinique pour Aésio Santé et Co-directeur du laboratoire MedTechLab.

 

Telegrafik a su s’adapter à l’écosystème du projet.  L’entreprise a accompagné le groupe mutualiste de l’expression des besoins jusqu’à la définition du rôle d’agrégateur des solutions numériques. Cette tâche lui a d’ailleurs été confiée. Ainsi, sur les trois prochaines années, Telegrafik fera le lien entre les divers dispositifs technologiques installés : télésuivi, téléassistance, téléconsultation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *