« Notre modèle organisationnel en EHPAD a peu évolué depuis sa généralisation. Le résident est intégré dans un établissement, certes très ordonné, mais où l’individu dans son ensemble, avec son histoire, sa personnalité, ses envies, n’est pas suffisamment pris en compte. Le plan d’accompagnement personnalisé peine à vivre. L’objectif est de remettre notre habitant au cœur de ce dispositif, de casser ce modèle industriel pour venir articuler des aides et activités, en favorisant l’autonomie, en fonction des besoins de la personne et non l’inverse”, d’après Ladislas de Cours Saint-Gervasy, Directeur des Opérations pour le groupe Les Opalines.

« Dans le cadre de cette transformation de l’EHPAD, Les Opalines souhaitent opérer également une segmentation de leur offre avec des logements séniors et une diversification de leurs activités vers le domicile.
Dans ce cadre et grâce à un appel à projet, coordonné par Telegrafik, remporté sur le bassin nîmois avec le concours de divers acteurs comme le SSR Egregore, Ladislas de Cours Saint-Gervasy souhaite donner vie à cette notion d’EHPAD hors les murs, grâce à l’implication du directeur de Nimes Les Oliviers, Anthony Billard, de son médecin coordonnateur, de son plateau de kinésithérapeutes mais également de son conseiller autonomie, Manon Combet, spécialement recrutée à cette occasion. »

La nécessité d’avoir un guichet unique, une entité centralisatrice et coordonnatrice

“Cela fait de nombreuses années qu’on parle de L’Ehpad à domicile, il y a eu de nombreux projets menés à travers le territoire, la limite reste en général l’articulation des différents opérateurs, cette difficulté à piloter à plusieurs : il faut un animateur central. La réussite de ce projet passera donc par ce poste essentiel de Conseiller Autonomie, c’est lui qui va rendre viable ce dispositif, qui va embarquer les équipes, animer, piloter, mesurer l’efficacité et surtout garder un contact privilégié et étroit avec le bénéficiaire à domicile. »

La nécessité de ce rôle de coordinateur est réelle. D’ailleurs de nouvelles structures, les autonomie planners, ont émergées ces dernières années pour pallier le manque, ce qu’il souligne :

“Pour les familles, souvent géographiquement éloignées, quand le risque survient, ils sont perdus, malgré les nombreuses entités informatives comme les CLIC, les MAIA, les services d’action sociale de la mairie, du département .. qui existent. Avec notre Conseiller Autonomie, nous allons pouvoir aider les familles en détresse à comprendre comment est articulé le secteur, quelles sont les palettes de services et d’aides auxquelles elles peuvent prétendre ; soit auprès du Conseil Départemental, soit auprès de leur municipalité, ou de leur caisse de retraite, de leur mutuelle”.

Quels sont les services que l’on peut retrouver au sein de l’Ehpad à domicile ?

”Notre objectif premier est de devenir le spécialiste de la prévention contre la chute à domicile sur le Gard. Pour cela nous allons nous reposer sur notre équipe d’experts des Opalines Nimes Les Oliviers et sur notre dispositif de rééducation KINE-SIM, distribué par Telegrafik.
Mais notre offre de services doit être la plus large possible afin de correspondre aux besoins des séniors à domicile et de leurs familles : cela va d’un diagnostic habitat pour adapter le foyer, à un bilan équilibre avec notre plateau de kinésithérapeutes, la mise en place d’une téléassistance, en passant par une palette de solutions d’aide au quotidien (livraison de repas à domicile, de courses, de produits d’incontinence, de dispositifs médicaux, aide à domicile …).
Dans le cadre de l’appel à projet, nous allons pouvoir accompagner à domicile, gratuitement, les 20 premiers Gardois, afin de mesurer l’efficience du dispositif. Mais notre objectif est de l’ouvrir au plus grand nombre afin d’éprouver le modèle économique nécessaire, pour le déployer ensuite au niveau national.
Notre Conseiller Autonomie se rendra sur rendez-vous chez les personnes à domicile pour évaluer les besoins et l’environnement global, pour proposer un ensemble de solutions, le plus adapté, et maintiendra un contact continu avec les personnes à domicile et une coordination avec l’ensemble de nos partenaires Il maintiendra le contact tout au long de l’accompagnement afin d’ajuster au mieux en fonction du niveau de dépendance.

”Notre ambition, avec cet appel à projet, est de viabiliser le modèle en devenant les spécialistes de la prévention contre les chutes à domicile. Naturellement nous serons en mesure de déployer une offre globale de services complémentaire à domicile, directement ou par le biais de nos partenaires, mais coordonnée par notre Conseiller Autonomie, la pierre angulaire du dispositif”.

N’hésitez pas à nous contacter pour répondre à vos questions et étudier avec vous votre besoin :

05 82 95 50 52 ou contact@telegrafik.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *