Archives de la catégorie :

Médias

Ils parlent de nous dans les médias : OTONO-ME, TELEGRAFIK, Carole Zisa-Garat…

ILS PARLENT DE NOUS : L’AISNE NOUVELLE, l’actualité locale du département de l’aisne

Des seniors testent la téléassistance

Article paru le 14 juin 2017, Auteur : Mélanie Lelion

 

Découvrir l’article complet ici 

ILS PARLENT DE NOUS : Senior Actu, le site d’information des Seniors, de la Retraite et de la Silver Économie

Otono-me : nouvelle solution de téléassistance à domicile pour les ainés

Article paru le 20 mars 2017

De plus en plus de solutions issues des nouvelles technologies se lancent sur le marché du maintien à domicile des personnes âgées. Un bizness en plein développement qui découle directement du vieillissement de la population française. L’une des dernières en date, Otono-me, créée par la start-up toulousaine Telegrafik.
[…]

Cliquez ici pour lire l’article en entier. 

ILS PARLENT DE NOUS : ELLE, magazine féminin mode, beauté, cuisine

5 start-upeuses qui font le buzz

Article paru le 24 février 2017, Auteur : Clémentine Néroli

Carole ZISA GARAT : 36 ans pro de la connexion 

C’est qui ? L’une des rares femmes en France à diriger une entreprise dans le domaine des objets connectés. Diplômée de l’école des Mines de Paris à 22 ans, elle débute son parcours professionnel chez Renault où elle connait une ascension fulgurante. 

[…]

Découvrez la suite de l’article en cliquant ici

ILS PARLENT DE NOUS : Les Echos, Actualité économique et financière

Telegrafik veille à distance sur les personnes âgées

Article paru le 2 février 2017, Auteur : Laurent Marcaillou

La start-up spécialisée dans les services à la personne et localisée en Occitanie a le profil type de l’entreprise rêvée par les Français.

Après trois ans de conception, la start-up toulousaine Telegrafik lance la commercialisation de son logiciel de télésurveillance des personnes âgées. Ses futurs clients sont les sociétés de téléassistance, les assurances et les maisons de retraite.

[…]

Lire l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : France 3 Occitanie, Actualités Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées

Silver Economie & IoT : la start-up toulousaine Telegrafik lève 1 million d’euros

Article paru le 31 janvier 2017, Auteur : Jleroy

Les Toulousains de Telegrafik ont annoncé, ce lundi, une levée de fonds d’un million d’euros. Un somme qui va permettre de commercialiser leur solution de téléassitance d’objets connectés, dédiée aux personnes âgées.

[…]

Lire l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Maddyness, le magazine de référence des startups françaises

Telegrafik lève 1 million d’euros pour faciliter la sécurité des personnes âgées

Article paru le 31 janvier 2017, Auteur : Maud Petitgars

Telegrafik, spécialisé dans l’intelligence artificielle et le big data, annonce avoir bouclé un tour de table d’un million d’euros pour doubler les ventes de sa solution de télé-assistance Otono-me, dédiée aux personnes âgées vivant seules à leur domicile.

[…]

Cliquez ici pour lire la fin de l’article. 

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE, L’INFORMATION BOURSIÈRE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE QUOTIDIENNE EN LIGNE

Internet des objets : la startup Telegrafik lève un million d’euros

Article paru le 30 janvier 2017, Auteur : Sophie Arutunian  

La startup fondée à Toulouse par Carole Zisa-Garat vient de lever un million d’euros pour accélérer sa commercialisation. Telegrafik propose une solution de téléassistance pour les personnes âgées vivant seule à leur domicile et se base sur les technologies du big data et des objets connectés.

[…]

Si vous souhaitez lire la suite de l’article, cliquez ici

ILS PARLENT DE NOUS : La TRIBUNE, L’INFORMATION BOURSIÈRE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE QUOTIDIENNE EN LIGNE

Smart city : six startups de Toulouse à la pointe

Article paru le 1er décembre 2016, Auteur : Béatrice Girard 

Télégrafik, des capteurs pour les séniors à domicile

Télégrafik, la startup spécialisée dans les dispositifs d’alerte pour personnes âgées et fondée par Carole Zisa-Garat fait aussi partie du dispositif Smart City déployé depuis deux ans par Toulouse Métropole.

[…]

Lien vers l’article complet : ici 

ILS PARLENT DE NOUS : Widoobiz, le média en ligne spécialisé sur la thématique Entrepreneurs & Startups

Biennale Réseau Entreprendre : Telegrafik croit en l’avenir du « learn startup » 

Article paru le 3 novembre 2016, Auteur : Thomas Benzazon

À l’occasion de la Biennale de Réseau Entreprendre, Carole Zisa Garat fondatrice de Telegrafik, plateforme intelligente favorisant le maintien à domicile, nous parle de l’éclosion de nouveaux business models.

[…]

Découvrez en cliquant ici la vidéo et article complet.

ILS PARLENT DE NOUS : Le Columérin, le magazine d’information de la Ville de Colomiers

Telegrafik pour l’OTONO-ME des seniors 

Article paru en octobre 2016

Permettre à une personne âgée de rester le plus longtemps possible chez elle, tout en veillant sur elle à distance, sans s’immiscer dans sa vie privée: c’est ce que propose la société Telegrafik via son service innovant OTONO-ME. 

[…]

Découvrez l’article complet, page 12 en cliquant ici.

ILS PARLENT DE NOUS : LA LETTRE M, L’INFO éco de Toulouse à Montpellier

Telegrafik étoffe sa gouvernance

Article paru le 8 septembre 2016, Auteur : Alexandre Léoty

La start-up toulousaine Telegrafik (6 salariés), qui développe des services connectés dédiés au maintien à domicile des personnes âgées, étoffe sa gouvernance. Ses 3 nouveaux actionnaires, entrés au capital le 11/5 – Matthieu Chaize, responsable des opérations, Déborah Parès, chef de projet open innovation, et Benoît Vallet, directeur technique – vont intégrer concrètement sa gouvernance d’ici à la fin de l’année. « Nous nous structurerons après la levée de fonds que … » […] 

Découvrez l’article complet ici .

ILS PARLENT DE NOUS : TOULÉCO, l’actualité économique de Toulouse et de la région Midi-Pyrénées

Toulouse. Comment Telegrafik révolutionne le maintien à domicile

Article paru le 9 mai 2016, Auteur : Isabelle Meijers

> Passer du développement à la mise sur le marché, et vite ! Spécialiste de la téléassistance innovante et du maintien à domicile, Telegrafik est en pleine levée de fonds.

Active sur tous les fronts de la révolution digitale. La Toulousaine Carole Zisa-Garat, présidente fondatrice de Telegrafik, est désormais l’un des trente membres du Conseil national du numérique. Nommée il y a deux mois par décret du Président de la République, elle vient d’intégrer le groupe de travail sur la transformation numérique des PME en France. Une activité bénévole qu’elle conjugue avec sa recherche de 500.000 euros de fonds pour donner à sa société les moyens de son développement. « C’est maintenant qu’il faut pousser Telegrafik vers le marché et faire décoller les volumes d’abonnement », explique la dirigeante.

Son entreprise de six salariés aujourd’hui, créée en 2013, est spécialisée dans la téléassistance innovante. « La plateforme Telegrafik gère les informations transmises par des capteurs GSM ou connectés bas débit qui équipent le domicile de personnes âgées ou de chambres d’Ehpad. Notre valeur ajoutée réside dans nos logiciels auto-apprenants de modélisation comportementale qui détecteront une chute, une sortie inhabituelle, une immobilisation etc. », détaille Carole Zisa-Garat. La personne référente (famille, infirmier, aidant) est alors alertée via SMS. Une application de surveillance bienveillante à distance de la personne fragilisée est également mise à disposition des familles.

Accélérer la commercialisation

Les clients de Telegrafik sont […]

Déjà une levée assurée de 300.000 euros

Le tour de table vient lui aussi de commencer avec d’ores et déjà […]

 

Découvrez l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Orange, bien vivre le digital

Orange présente sa nouvelle solution favorisant le maintien à domicile des seniors : Orange Senior Care.

Article paru le 4 avril 2016, Auteur : Monique Mai

L’évènement « Hello Show d’Orange » a eu lieu mercredi 16 mars dernier. Stéphane Richard, Président d’Orange accompagné par Marie-Noëlle Jégo-Laveissière et de nombreux collaborateurs chargés de faire des démonstrations ont dévoilé les toutes dernières innovations d’Orange.

Lire la suite

ILS PARLENT DE NOUS : Global contact, études & conseil

Une application mobile pour protéger les personnes âgées … avec Carole Zisa-Garat

Article paru dans ACTWISE – Femmes et Innovation du 15 février 2016

 

Sous l’impulsion de Carole Zisa-Garat, ingénieure de formation une jeune start-up toulousaine a mis en place une application mobile qui simplifie la protection des personnes âgées

Mettre les possibilités immenses des objets connectés au service d’applications à visage humain, c’était l’ambition de Carole Zisa-Garat lorsqu’elle a créé Telegrafik. La priorité a été le développement d’une plateforme innovante, qui transforme les données issues de capteurs connectés en service à haute valeur ajoutée pour les familles qui souhaitent prendre soin de personnes fragilisées vivant seules à leur domicile.

Telegrafik bénéficie du soutien d’Orange. Pour Mari-Noëlle Jégo-Laveissière qui dirige l’innovation du groupe Orange, « cette application est exemplaire des développements possibles avec les objets connectés. Ils sont au coeur d’une nouvelle révolution du numérique, d’autant plus précieuse qu’elle apporte des réponses concrètes à des enjeux sociétaux ou environnementaux. Dans le cas de Telegrafik, nous avons considéré que le service développé pour les familles et les personnes et situation de dépendance s’inscrivait parfaitement dans cette logique. »

Lire la suite

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE, L’INFORMATION BOURSIÈRE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE QUOTIDIENNE EN LIGNE

Ludovic Le Moan et Carole Zisa-Garat entrent au Conseil National du Numérique

Article paru le 9 février 2016, Auteur : Sophie Arutunian  

 

Deux Toulousains viennent de faire leur entrée au Conseil National du Numérique : Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox, et Carole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik. Tous les deux viennent du secteur des objets connectés.

Ludovic Le Moan et Carole Zisa-Garat font partie des 30 nouveaux membres du Conseil National du Numérique, organe de conseil indépendant du gouvernement dont la mission est de formuler des avis sur toute question relative à l’impact du numérique sur la société et sur l’économie.

[…]

Les nouveaux membres du Conseil national du numérique

Vivek Badrinath

M. Godefroy Beauvallet

Mme Rania Belkahia

Mme Nathalie Collin

M. Jacques Cremer

M. Gaël Duval 

Mme Marie Ekeland

Mme Najette Fellache

Mme Ghislaine Hierso

M. Rand Hindi

M. Daniel Kaplan

Mme Patricia Langrand

M. Ludovic Le Moan

M. Guy Mamou-Mani 

Mme Françoise Mercadal-Delasalles 

M. Bertin Nahum

M. Jean-Marc Patouillaud

Mme Sophie Pene 

M. Antoine Petit 

M. Yves Poilane

Mme Emmanuelle Roux

Mme Emmanuelle Saudeau

Mme Amal Taleb 

M. Marc Tessier 

M. Benoît Thieulin

Mme Véronique Torner

Mme Roxanne Varza 

Mme Carole Zisa-Garat

Mme Célia Zolynski

M. Mounir Mahjoubi9

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : C-MON-ASSURANCE, courtier web

Les nouvelles technologies au service des personnes dépendantes

Article publié le 21 janvier 2016, Auteur : Farah Fabre

 

Laissez tomber vos médaillons et autres bracelets d’alerte, la téléassistance 2.0 a vu le jour. Vous pouvez désormais suivre l’activité de vos proches grâce à votre smartphone et recevoir des notifications en cas de problème. Les nouveaux dispositifs de téléassistance permettront-ils à plus de personnes âgées et dépendantes de rester à leur domicile ?

[…]

 

Vous souhaitez lire la fin de l’article, cliquez ici 

 

ils parlent de nous : BNP PARIBAS, groupe bancaire français

BNP PARIBAS : 5 start-ups dans l’écosytème BNP Paribas : portraits

Article paru le 13 janvier 2016

 

Encouragées, accompagnées, distinguées, financées… De nombreuses start-ups gravitent autour du Groupe, au sein d’un écosystème riche et stimulant. Portrait de 5 d’entre elles, qui illustrent l’attachement de BNP Paribas à l’innovation sous toutes ses formes.

[…]

Telegrafik : récompensée par le prix « Jeune Entrepeneur La Tribune BNP Paribas 2015 »

Telegrafik, créée par Carole Zisa-Garat, est une start-up du Big Data qui propose des services connectés intergénérationnels. Son produit, OTONO – ME, fournit aux personnes fragilisées des services de suivi d’activité et d’alerte, à partir des données issues de capteurs positionnés dans leur domicile ou résidence.

Carole Zisa-Garat a reçu le prix «Jeune Entrepreneur La Tribune BNP Paribas 2015 », dans la catégorie « Innov&Connect » – Telegrafik faisait partie du programme, après avoir gagné en juin 2014 le concours d’Open Innovation lancé par BNP Paribas Cardif !
Désormais inclus à l’écosystème de BNP Paribas, Telegrafik a généré son premier chiffre d’affaires.

[…]

Les start-ups au cœur de l’innovation

Du lancement au développement, les start-ups ont besoin de solutions adaptées – notamment dans les domaines financier, technique, et logistique. 
Camping, Prix Jeune Entrepreneur La Tribune BNP Paribas, WAI Paris et Massy-Saclay, partenariat avec le NUMA, programme Innov&Connect, Pôles Innovation… BNP Paribas s’efforce de jouer ce rôle d’accompagnement au travers de nombreuses initiatives, et de nouer avec ces start-ups des liens toujours plus étroits.

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : SVP, société de services destinée principalement aux professionnels

La startup du mois :  » TELEGRAFIK « 

Article paru le 13 janvier 2016, Auteurs : Denis Kientz, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

 

Créée en septembre 2013, Telegrafik est une entreprise spécialisée dans l’Internet des objets et la silver economy. Au sein du consortium 3Pegase, elle participe au développement d’une nouvelle solution pour améliorer le suivi des personnes âgées à leur domicile, associant capteurs et technologies d’analyse prédictive.

Téléassistance et respect de la vie privée

La stratégie de l’entreprise est de  » révolutionner le secteur de la téléassistance « . Les données issues de capteurs infra-rouges et d’un détecteur d’ouverture de porte sont analysées par des algorithmes d’intelligence artificielle. A partir de ces informations, la solution OTONO-ME permet aux proches de la personne ou aux aidants (services d’assistance, personnels soignants…) de recevoir une information (SMS) en temps réel, en cas d’anomalie. Le traditionnel bouton d’appel est donc remplacé par une analyse informatique. Une absence suspecte de mouvements peut, par exemple, déclencher une alerte qui sera vérifiée humainement. Le système complet s’installe très facilement et ne nécessite pas de connexion internet.

Une femme enthousiaste à la tête de la jeune entreprise

Cette startup est portée par Carole Zisa-Garat, jeune femme trentenaire, diplômée de l’École des Mines de Paris. Elle a débuté sa carrière au sein d’un groupe automobile en tant que chef de projet en supply chain. Cette première expérience dans le monde industriel lui a donné de l’assurance, elle y a appris à gérer l’urgence, la diversité des personnes et à se faire respecter.  » Les choses se règlent parfois aux décibels « , précise-t’elle, non sans humour. En 2013, elle décide de créer son entreprise dans la silver économy et l’Internet des objets, deux secteurs fortement porteurs.

[…]

Déjà bien entourée

L’entreprise a reçu plusieurs prix, notamment le  » Prix jeune entrepreneur  » de La Tribune – BNP Paribas dans la catégorie «  Innov & Connect  » en avril 2015 et le concours d’  » Open Innovation  » de BNP Paribas Cardif en juin 2014. Elle a été sélectionnée pour intégrer l’Orange Fab, l’incubateur du groupe Orange.

Le consortium 3Pegase, dans lequel Telegrafik apporte sa plateforme logicielle d’analyse intelligente des données et son expertise dans le choix des capteurs à installer chez les personnes âgées, est retenu dans le cadre de l’appel à projets régional Easynov et va recevoir un soutien financier public d’environ 700 000 euros, du Conseil régional Midi-Pyrénées et de l’Union européenne, via les fonds FEDER.

 

Lien vers l’article complet : ici

Ils parlent de nous : Usine digitale, le média de la transformation numérique

3Pegase, le consortium toulousain qui veut lutter contre la perte d’autonomie

Article paru le 17 décembre 2015, Auteur : Marina Angel
 
Le consortium 3Pegase, associant industriels, académiques et startups, vient d’obtenir un soutien financier du Conseil Régional Midi-Pyrénées pour développer une nouvelle solution de suivi des patients fragiles à leur domicile. Développé notamment par la start-up Telegrafik, il associe capteurs et technologies d’analyse prédictive.

Logo complet OTONO-ME, le service de teleassistance innovanteLe système de vigilance bienveillante Otono-Me de Telegrafik testé dans 3Pegase.

[…]

24 MOIS ET UNE AIDE PUBLIQUE DE 700 000 EUROS

Les 6 partenaires du consortium 3Pegase :
– Le Gérontopôle assure le suivi médical des patients âgés et fragiles, au sein du CHU de Toulouse. 
– L’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse), une unité mixte de recherche du CNRS, intervient plus particulièrement sur les technologies d’Intelligence Artificielle en concevant un système prédictif à partir de données massives et hétérogènes.
Orange, en tant qu’opérateur de l’internet des objets, met à disposition des partenaires sa solution Datavenue (collecte, stockage et traitement des données issues de capteurs placés au domicile des personnes).
Serena, filiale à 100% d’Inter Mutuelles Assistance, est spécialisée dans l’accompagnement des personnes fragilisées.
Telemedicine Technologies, une PME basée à Paris et Toulouse, a développé une plateforme collaborative de suivi des patients et la startup toulousaine
Telegrafik est spécialisée dans l’Internet des Objets et la Silver Economy.

3Pegase vient d’être retenu dans le cadre de l’appel à projets régional Easynov et va à ce titre bénéficier d’un soutien financier public, à hauteur d’environ 700 000 euros, du Conseil régional Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne, via les fonds Feder. Les membres du consortium ont maintenant 24 mois pour conduire ce projet jusqu’à une solution globale et industrialisable.

« Nous apportons notre plateforme logicielle d’analyse intelligente des données et notre expertise dans le choix des capteurs à installer chez les personnes âgées« , précise Carole Zisa-Garat, présidente et fondatrice de Telegrafik, start-up créée en mai 2013 et qui a bénéficié d’un accompagnement de l’Incubateur Midi-Pyrénées et de l’accélérateur de startups Orange Fab France.

 

LE SERVICE DE VIGILLANCE BIENVEILLANTE EN TEST

La PME a déjà développé un service de vigilance bienveillante, baptisé OTONO-ME, qui permet de sécuriser les personnes fragilisées à leur domicile, à partir d’objets connectés et d’algorithmes d’intelligence artificielle. Après une première phase pilote conduite sur quelques personnes sur la commune de L’Union, dans l’agglomération toulousaine, ce service va être déployé dans les prochaines semaines à plus grande échelle, toujours sur L’Union, pour une deuxième phase pilote, avec le soutien de Toulouse Métropole, dans le cadre de son programme Smart City, avant un lancement commercial prévu dès 2016. C’est une des briques technologiques du nouveau projet.

« Avec 3Pegase, tous les acteurs de la chaîne de valeur de la silver économie sont réunis pour développer un dispositif très complet, de suivi « bout-en-bout », aux frontières des secteurs du maintien à domicile, de la prévention et de l’e-santé, qui intègre les équipements de type capteurs et box de collecte de données, les algorithmes de traitement de l’information, le centre d’appel médicalisé et des modèles de financement adaptés aux besoins des personnes« , précise Nadia Frontigny, directrice d’Orange Healthcare

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : LA DÉPÊCHE DU MIDI, QUOTIDIEN RÉGIONAL FRANÇAIS

Premiers essais concluants pour Telegrafik

Des représentants de l'ASA, de la CARSAT, de MAIA et de la MDS de Saint-Jean sont venus assister à la première restitution de l'expérience Télégrafik.

Des représentants de l’ASA, de la CARSAT, de MAIA et de la MDS de Saint-Jean sont venus assister à la première restitution de l’expérience Telegrafik.

[…]

Telegrafik, start-up toulousaine, a imaginé un dispositif de téléassistance discret tant sur plan de l’installation (quelques capteurs et une box posés en moins d’une heure) que sur la vie privée puisqu’il n’enregistre pas d’image ou de son. Ainsi, dès que le dispositif repère une anomalie, il la signale au proche, par l’envoi d’un SMS, qui peut intervenir. Cela permet aussi de suivre à distance le déroulement de la journée de la personne isolée et, là encore, d’apporter une amélioration si nécessaire.

Cet équipement a été installé dans cinq foyers de la commune pour réaliser une expérience grandeur nature. Une réunion a eu lieu pour restituer les premiers résultats. Marc Péré et Yvan Navarro, 1er adjoint au maire, ont accueilli le député Gérard Bapt, ainsi que le vice-président de Toulouse Métropole Bertrand Serp, avant de laisser la parole à Carole Zisa-Garat, et Déborah Parès, de Telegrafik. Les résultats s’avèrent concluants : dès le deuxième mois, deux fois moins de signalements ont été envoyés aux aidants,ce qui veut dire que le système a bien analysé ce cycle de vie des personnes testées. Dans 20 % des cas signalés, les anomalies détectées constituaient des incidents avérés, telles que des chutes. Et côté aidants, pour ceux qui ont téléchargé l’application, 81 % d’entre eux s’y sont connectés régulièrement pour consulter les analyses et l’activité globale de la personne surveillée.

Une nouvelle tranche d’expérimentation est en cours de déploiement. Dix nouveaux foyers, choisis à L’Union, seront équipés. Une enquête de satisfaction auprès des familles était en cours de réalisation et fera l’objet d’une nouvelle réunion.

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Toulouse Métropole, établissement public de coopération intercommunale (EPCI)

SMART CITY : DES EXPÉRIMENTATIONS INNOVANTES POUR LA MÉTROPOLE DE DEMAIN

Article paru le 10 décembre 2015

 

A quinze mois du lancement de la démarche Smart city et après l’élaboration d’un schéma directeur durant cette année 2015, un bilan d’étape de ce grand projet métropolitain a été présenté mercredi 09 décembre.
L’heure était également au bilan pour les expérimentations réalisées dans le cadre de la démarche Smart city, destinée à construire la Métropole de demain.

Toulouse L’Open Métropole

Dans l’objectif de construire une ville plus fluide, conviviale, innovante, dynamique, attractive, responsable et durable, le concept d’ouverture pour une Métropole évolutive se dégage des premières réflexions sur la Smart city.

Autour de ce concept d’ouverture, 3 principes permettent d’accompagner la définition des ambitions et des chantiers à engager :
– Le citoyen placé au cœur de la démarche
– Une co-construction public-privé
– La donnée partagée comme fondement de la Smart city

Les expérimentations Smart city 2015

Le concept Smart City désigne un type de développement urbain qui concilie développement économique durable, qualité de vie élevée, et une gestion avisée des ressources naturelles en s’appuyant sur les nouvelles technologies d’information et de la communication. La Métropole compte s’appuyer sur ce concept pour façonner la ville grâce à des nouvelles technologies et services-clés plus flexibles, interactifs et efficaces, au service de ses citoyens.

 

[…]

2 expérimentations « Autonomie »

Helpiness : Conception et développement d’un réseau social solidaire, personnalisé pour Toulouse Métropole, destiné à venir en aide aux aidants, aux seniors en situation de perte d’autonomie et à l’ensemble de la communauté gravitant autour d’eux.

Telegrafik : Otono-me est un service d’alerte et de monitoring pour les personnes fragilisées à leur domicile, lorsqu’une anomalie est détectée une alerte est automatiquement envoyée par SMS soit aux proches aidants soit vers un plateau d’assistance.

[…]

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Qualinews

Objets connectés : enfer ou paradis ?

Article paru le 22 octobre 2015, Auteures : Esther Gagneux, Lucie Blaix

 

La table ronde organisée par Le Monde à l’Opéra Bastille le 27 septembre 2015 avait pour thème « Objets connectés, enfer ou paradis ? »

Pour voir la table ronde : cliquez ici

On entre dans l’ère de la connexion permanente : comment apprivoiser ces fameux objets et services connectés qui vont envahir notre quotidien et le transformer ?

Changer le monde

Un potentiel fort des objets connectés

Dans le domaine de la santé, les objets connectés ont un potentiel énorme, comme explique Carole Zisa-Garat, qui a créé l’entreprise Telegrafik qui propose des services connectés intergénérationnels, pour le maintien à domicile des personnes fragilisées :

« On transforme des données issues de capteurs dans des logements via notre plateforme logiciel d’intelligence artificielle en service d’alerte qui permet à des personnes à leur domicile de faire l’objet d’une vigilance bienveillante. »

On peut savoir par exemple si une personne a bien pris ses médicaments, en plaçant un capteur sur le pilulier.

La difficulté réside dans le traitement des données et la réaction en cas de problèmes : la chaîne de services et l’écosystème qui suivent doivent communiquer parfaitement.

Pour un bon fonctionnement de ces objets connectés, dans tous les secteurs, il y a donc des écosystèmes à construire : les données devront être échangées entre les villes, entre les citoyens, entre les professionnels, etc.

[…]

La nécessité de plateformes communes

Carole Zisa-Garat exprime le besoin de « pouvoir s’appuyer sur des plateformes avec des protocoles unifiés, qui fassent qu’on n’ait pas à redévelopper forcément une interface avec chaque plateforme puisque chaque commune commence à créer sa propre plateforme. »

Les objets connectés doivent pouvoir communiquer entre eux par le biais de ces plateformes communes.

C’est donc ici un gros enjeu technique qu’il s’agit d’aborder, en « gagnant la bataille des normes techniques » expliquée par la Secrétaire d’État au numérique.

Les acteurs des objets connectés doivent donc rassurer le public sur ses réticences, mais aussi créer un arsenal permettant une communication entre les différents objets, et une véritable protection des données

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE, L’INFORMATION BOURSIÈRE, ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE QUOTIDIENNE EN LIGNE

Carole Zisa-Garat, « Cheffe » en « silver » économie

Article paru le 14 octobre 2015, Auteur : Alexandre Léoty  

 

Carole Zisa-GaratCarole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik

À 35 ans, cette ancienne directrice de cabinet du n° 2 du groupe Renault préside la startup Telegrafik, spécialisée dans les systèmes d’alerte pour personnes âgées isolées.

Elle est aujourd’hui l’une des porte-drapeaux de la French Tech toulousaine, citée en exemple par les startuppers de la Ville rose et reconnue pour son énergie débordante. Pourtant, à 35 ans, Carole ZisaGarat a déjà eu deux vies. Cette Toulousaine, qui dirige la startup Telegrafik, spécialisée dans les systèmes d’alerte pour personnes âgées isolées, a en effet commencé sa carrière très loin de l’univers des objets connectés et de la silver économie. Diplômée de l’École des Mines de Paris à l’âge de 22 ans, la jeune femme a immédiatement intégré le groupe Renault, à Paris.

 

[…]

Ambition et caractère, la jeune femme n’en manquent pas

[…]

Et de la détermination, Carole Zisa-Garat a su en faire preuve lorsqu’elle a décidé de quitter la région parisienne pour élever ses jumeaux à Toulouse, près de sa famille.

« En dix ans chez Renault, j’avais beaucoup appris, estime-t-elle. Les différents postes que j’avais occupés m’avaient permis d’approcher de nombreux métiers et de découvrir toutes les strates de l’organisation, de l’usine à la direction générale. »

Mais la jeune femme l’assure, bien qu’intégrée au sein d’un grand groupe, elle ne s’est « jamais sentie sur des rails pour trente ans ». Et le désir d’entreprendre était trop fort pour pouvoir lui résister. « J’ai toujours eu le souhait de tenir les manettes, d’être maîtresse de mon destin, confie-t-elle. Dans un grand groupe, on n’a jamais tous les leviers. »

Après avoir travaillé sur un premier projet d’entreprise avec un associé, Carole Zisa-Garat décide finalement de créer sa société, seule, en 2013. Elle choisit la silver économie et l’Internet des objets, des secteurs porteurs.

« J’avais eu l’occasion de vivre un marché en crise, explique-t-elle. Je souhaitais viser un marché en forte dynamique de croissance. »

Une intuition qui, pour le moment, s’avère payante. Carole Zisa-Garat a ainsi reçu en mai dernier le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur dans la catégorie « Innov & Connect ». Et sa société de sept salariés, soutenue par Orange et BNP Paribas Cardif, a récemment lancé la commercialisation de sa plateforme logicielle. Un service de téléassistance connecté, basé sur des capteurs de mouvements, équipe le domicile des personnes âgées.

C’est un nouveau challenge pour la dirigeante, qui se définit « comme une cheffe d’orchestre jouant de tous les instruments ».

Sa collaboratrice Déborah Parès confirme :

« Carole sait comment motiver son équipe. Et elle laisse sa chance à tout le monde. »

Telegrafik, qui devrait atteindre les 200.000 euros de chiffre d’affaires cette année, envisage une levée de fonds en 2016 pour accompagner son développement. La startup souhaite équiper 100.000 clients dans les quatre prochaines années.

______

MODE D’EMPLOI

– Où la rencontrer ? « En se rendant à Ekito, l’accélérateur de startups, à Toulouse. »

– Comment l’aborder ? « Avec des idées de nouveaux partenariats et de nouvelles synergies commerciales ou technologiques. »

– À éviter ! « De me parler de projets à deux ans ! »

______

TIME LINE

  • 1980 Naît à Clermont-Ferrand et arrive à Toulouse à l’âge de deux ans.
  • 2002 Diplômée de l’École des Mines, elle intègre le groupe Renault.
  • 2005  Gère 120 personnes à l’usine Renault de Flins-sur-Seine.
  • 2009 Renault lui confie un projet de refonte de sa stratégie après-vente et services.
  • 2010 Secrétaire exécutive auprès du n° 2 du groupe Renault.
  • 2013 Fonde la société Telegrafik à Toulouse.
  • 2016-2020 Objectif : 100.000 clients équipés.

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Côté Toulouse, toute l’information à Toulouse et son agglomération

Innovation. Comment Toulouse prend soin de ses seniors

Article paru le 28/09/2015, Auteurs : Hugues-Olivier Dumez (avec Anthony Assémat)

Face au papy-boom, plusieurs expérimentations portent sur le maintien à domicile comme à L’Union, dernier exemple en date. Tour d’horizon des solutions qui existent à Toulouse.

La Ville rose prend soin de ses cheveux blancs. Alors que la semaine Senior a eu lieu à Toulouse et s’est achevée dimanche 27 septembre, plusieurs start-up innovantes sont en train d’éclore dans l’agglomération à l’image de Telegrafik. Une expérimentation est en cours à L’Union, dans cinq domiciles.

La start-up toulousaine développe Otono-me, un service de télésurveillance rendant obsolète le traditionnel médaillon de téléassistance que l’on porte sur soi.

Notre dispositif est non-intrusif, souligne Carole Zisa-Garat. Plusieurs capteurs sont installés dans le domicile de la personne. Dès qu’une anomalie est détectée, une alerte est automatiquement envoyée par SMS aux proches ou vers un plateau d’assistance.

De son côté, Marc Péré, maire de L’Union, justifie. « Nous devons proposer des réponses modernes à l’isolement et au maintien à domicile. 15 % de notre population est âgée de plus de 75 ans ! Cette opération pilote nous permettra, après une période probatoire de 3 mois, d’en vérifier la pertinence. »

[…]

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : France 3, JT national 12/13

Article paru le 28 septembre 2015

Une innovation technologique pour le maintien à domicile des personnes âgées

Une entreprise toulousaine a inventé des capteurs de présence. Ils permettent d’alerter les proches d’un éventuel problème.

À 90 ans, Lisette Furcatte est encore très alerte. Pas question pour elle de quitter son domicile. Des petits capteurs ont été installés chez elle, à L’Union (Haute-Garonne). Pendant trois mois ils vont enregistrer ses mouvements et détecter la moindre anomalie.

Révolutionner le secteur

« Si elle a l’habitude de passer 30 minutes dans son jardin et qu’un jour elle y passe beaucoup plus de temps (…), là on le détecte, on voit que c’est une anomalie d’activité et on envoie un SMS à ses proches« , explique Déborah Parès de Télégrafik, jeune start-up toulousaine à l’initiative du projet.
Sa fille a ainsi la possibilité de consulter à distance ses déplacements.
Après seulement deux ans d’existence, Télégrafik veut révolutionner le maintien de la personne à domicile. « La personne n’a rien à porter sur elle, elle vit comme d’habitude et c’est nous qui veillons sur elle« , affirme Déborah Parès.

Lien France TV : ici

ILS PARLENT DE NOUS : France Inter, France Bleu, radios publiques

Toulouse : des seniors isolés testent la maison connectée

Article paru le lundi 14 septembre 2015, Auteur : Olivier Lebrun

Des capteurs installés dans leur logement surveillent leurs moindres faits et gestes. A l’Union près de Toulouse, cinq personnes âgées expérimentent le système « Otono-me ». Reportage, alors que ce mardi le projet de loi sur « l’adaptation de la société au vieillissement » revient à l’Assemblée.

Alors que l’Assemblée Nationale examine en deuxième lecture, à partir de ce mardi 15 septembre 2015, le projet de loi sur « l’adaptation de la société au vieillissement », on parle d’une enveloppe de 375 millions d’euros pour aider au maintien à domicile des personnes âgées, avec des aides financières pour équiper les logements en systèmes de télésurveillance. A L’Union près de Toulouse, on expérimente la maison connectée. Des capteurs ont été installés au domicile de personnes âgées isolées, en cas de chutes ou de comportement anormal, ils alertent les proches ou une plateforme d’assistance.

A L’Union, une commune touchée par le vieillissement de ses habitants, 15% de la population a plus de 75 ans, et l’objectif est de sécuriser le maintien à domicile des personnes âgées isolées.

Pour la personne âgée, plus besoin d’appuyer sur un bouton en cas de danger, ce nouveau système intuitif va plus loin que le traditionnel médaillon de téléassistance. Carole Zisa-Garat, la présidente de la start-up toulousaine Telegrafik a mis au point cette maison connectée.

Otonome, le service d'alerte pour personnes fragilisées à leur domicile - Radio France
Otono-me, le service d’alerte pour personnes fragilisées à leur domicile © Radio France – Olivier Lebrun

[…]

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : La dépêche du midi, quotidien régional français

Des seniors seuls testent la vie en habitat connecté

Article paru le 13 septembre 2015, Auteur : Emmanuel Haillot

 

Dans sa jolie maison située rue des Pervenches, Lisette Furcatte apprécie l’été indien. À 92 ans, cette Unionaise y vit seule mais savoure toute même chaque journée qui passe. Chaque recoin du pavillon est le reflet de sa vie, de sa personnalité aussi. Pour rien au monde, elle n’abandonnerait son domicile ! «Plutôt mourir que d’aller en maison de retraite !». On l’aura compris : la solution pour accompagner ses très vieux jours n’est pas celle-ci. En revanche, lui apporter une surveillance à la fois performante, discrète et rassurante pour sa famille, ça, oui. C’est dans cet objectif que la vieille dame (encore très vive ! a accepté de participer à une expérimentation technologique. Pendant plusieurs semaines, tout comme quatre autres personnes âgées vivant chez elles, son domicile a été équipé du système de télésurveillance Telegrafik, inventé et développé par la société éponyme.

La start-up Toulousaine, née il y a deux ans, est soutenue par la Région Midi-Pyrénées, le Laas-CNRS, Orange Fab, Ekito… Elle propose de suivre la vie quotidienne de la vieille dame à travers des capteurs infrarouges connectés par une box GSM. L’ensemble modélise la mobilité avec des algorithmes (!). Plus simplement, l’absence de mouvement ou une anomalie dans leur fréquence est repérée. Cette déviance se transforme en alerte. Exemple : une personne toujours dans son salon au milieu de la nuit est source d’interrogations. Cette présence inhabituelle est alors signalée automatiquement soit à un organisme, soit aux familles qui reçoivent un signal sur leur smartphone via une application spécifique.

Grâce à ce système, Telegrafik a séduit la Métropole toulousaine dans sa démarche «Smart City» visant à construire la ville de demain à travers les nouvelles technologies. Mais elle a surtout trouvé un écho favorable à L’Union, ville particulièrement adaptée aux essais…

15 % de la population a plus de 75 ans

[…]

À la tête de Telegrafik, Carole Zisa-Garat parle déjà de «tests concluants». Elle précise : «On est en plein dans l’aire des objets connectés. Plus besoin d’appuyer sur un bouton en cas de problème. Nous imaginons déjà développer la technique sur des ouvertures de portes. La phase qui suit est la recherche du modèle économique via les professionnels de la téléassistance et les mutuelles. On réfléchit à un abonnement entre 20 et 40 euros. Les personnes ‘’ pilotes ‘’ sont favorables à ce système. Et nous aimerions, bien entendu, convaincre le Conseil départemental que nos installations peuvent accompagner les bracelets d’alerte fournis aujourd’hui aux personnes seules».

La gentille mamie visitée ce jour a en effet le sien. Elle ne rechigne cependant pas être équipée du système Telegrafik qui, dit-elle, «ne se voit pas dans la maison» et «met en confiance» mais à condition, insiste la dame, «qu’il ne lui coûte pas cher». Telegrafik a entendu le message. À elle désormais de tout faire pour transformer l’essai, pourquoi pas à L’Union, mais aussi, comme elle le souhaite «dans l’Hexagone», et «dans la foulée à l’international».

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : L’EXPRESS, magazine d’actualité économique hebdomadaire

Carole Zisa-Garat
La téléassistance revue et corrigée

Article paru en juin 2015

Telegrafik, la société créée en 2013 par Carole Zisa-Garat, 35 ans, est née d’un constat inquiétant : « Les appareils de téléassistance permettant de secourir les personnes âgées en difficulté ne sont efficaces qu’à 25 %. Pour une sécurité totale, je propose un nouveau système d’alerte : des capteurs de mouvements placés dans les pièces stratégiques de la maison. »
L’idée est une réussite. En moins de deux ans, Carole Zisa-Garat a déjà équipé une centaine de logements et vient de recevoir le prix Jeune Entrepreneur BNP Paribas/La Tribune dans la catégorie « Innov & Connect ».

ILS PARLENT DE NOUS : Habitat et technologies, magazine d’actualité métier, de toutes les technologies du résidentiel et du tertiaire

Article paru le 28 mai 2015, auteur : Frédéric Monflier

Du médaillon à la domotique

Dossier Habitat & Technologies

[…]

Bannir l’approche en silo

[…]
Des sociétés comme OTONO-ME réalisent partiellement ce travail en proposant des systèmes pré-intégrés sur base Intervox-Legrand ou Home Live/MyPlug d’Orange. Ainsi OTONO-ME paramètre du matériel Intervox en ajoutant l’horodatage aux données fournies par les capteurs de mouvement, afin que la supervisation d’activité et d’alerte soit optimale. « L’actimétrie est notre cœur de métier, explique Carole Zisa-Garat, la fondatrice d’OTONO-ME. Le domoticiens sont nos partenaires : ils agrègent les données sur notre plateforme logicielle, accessible en mode SaaS (Software as a Service), nous les interprétons et leur restituons des consignes de suivi et d’alerte. » 
Une collaboration qui permet aux domoticiens d’entrer dans une vraie dynamique de services.

Ils parlent de nous : La Tribune, l’information boursière, économique et financière quotidienne en ligne

Article paru le 14 avril 2015, auteur : Loïc Molinier

Carole Zisa-Garat, la lauréate toulousaine du Prix Jeune Entrepreneur La Tribune

Ce lundi 13 mai 2015 a eu lieu, au Grand Rex à Paris, la cérémonie « 1 000 startups pour changer le monde« , organisée par La Tribune. Lors de cet événement dédié aux startups a été révélé le palmarès du Prix La Tribune Jeune Entrepreneur qui récompense depuis trois ans les meilleurs « startuppers » français. Cette année, la Toulousaine Carole Zisa-Garat a été distinguée dans la catégorie « Innov&Connect » avec sa société Telegrafik.

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : Bpifrance, accompagne les entreprises pour faire émerger les champions de demain

Carole Zisa-Garat, de l’industrie automobile à l’autonomie des seniors

 Article paru le 3 mars 2015, Auteur : Hugues-Olivier Dumez

La jeune femme prend un virage professionnel à 180 degrés en lançant sa start-up.

Carole Zisa-Garat

 Elle voulait quitter la monotonie, elle a lancé Otono-me : un service d’alerte et de monitoring pour personnes fragilisées.

Jusque-là, le parcours professionnel de Carole Zisa-Garat n’avait pas grand chose à voir avec le maintien à domicile et l’économie des seniors. Diplômée de l’Ecole des Mines de Paris, cette trentenaire a démarré sa carrière professionnelle dans l’industrie automobile, en région parisienne. Carole Zisa-Garat décide pourtant de quitter son statut confortable de salariée pour lancer en 2013 sa propre start-up Telegrafik. « Notre ambition est de devenir un acteur incontournable de la Silver économie en France mais aussi dans le monde », explique-t-elle avec un ton pourtant modeste. Mais l’entrepreneuse a raison d’être confiante. Tant son projet Otono-me, accompagné par le LAAS-CNRS (Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes) de l’Institut Carnot, rend obsolète le traditionnel médaillon de téléassistance que l’on demande à la personne âgée de porter sur elle. « Notre service de télésurveillance est non-intrusif, précise Carole Zisa-Garat. Des capteurs sont installés dans le domicile et dès qu’une anomalie est détectée, une alerte est envoyée par SMS aux proches ou vers un plateau d’assistance. »

[…]

 

Lien vers l’article complet : ici

ILS PARLENT DE NOUS : YAHOO Finance, l’actualité en France et dans le monde

Paru le 20 février 2015

Que va faire Martin Malvy à Bruxelles la semaine prochaine ?

Opération séduction la semaine prochaine à Bruxelles pour Martin Malvy. C’est en effet une grosse délégation midi-pyrénéenne qui s’apprête à rejoindre la capitale européenne mercredi 25 février. Le président du Conseil régional, accompagné des vices-président(e)s Gérard Onesta, Vincent Labarthe, Nadia Pellefigue et Didier Cujives, se déplace aux deux jours afin de parler industrie et réforme territoriale.

Plusieurs chefs d’entreprise emblématiques de la région seront du voyage : Daniel Benchimol, président de Digital Place, Carole Zisa-Garat, présidente de l’entreprise Telegrafik, Daniel Segonds, président du pôle Agri Sud Ouest Innovation et président de RAGT, et Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aéro.

[…]

 

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE-BOURSE, QUOTIDIEN EN LIGNE DE L’INFORMATION ÉCONOMIQUE

Article paru le 20 février 2015, Auteur : Hugues-Olivier Dumez

La ville rose prend soin de ses cheveux blancs

[…]

La start-up Telegrafik veille  sur les domiciles

« Autour de la « Silver économie« , cela foisonne ! Reste à trouver le bon modèle économique, nuance Philippe Prigent, directeur du pôle de compétitivité. La sécurité sociale ne pourra plus assumer seule le financement. Qui des familles, des assurances ou des mutuelles pourront prendre en charge le maintien à domicile ? La France doit redéfinir rapidement son modèle si l’on ne veut pas se faire doubler par la concurrence étrangère. »
Fidèle à son rôle d’animateur de la filière, en partenariat avec la Région, le pôle Cancer-Bio-Santé était présent en décembre dernier lors du salon Silver Economy Expo de Paris. Cinq entreprises régionales y étaient représentées, dont Telegrafik. Labellisée par le pôle de compétitivité, en lien avec le Gérontopôle et le Laas-CNRS, cette start-up développe un service de télésurveillance rendant obsolète le traditionnel médaillon de téléassistance que l’on porte sur soi. « Notre solution est non intrusive, souligne Carole Zisa-Garat, diplômée de l’Ecole des mines de Paris. Cinq capteurs sont installés dans le domicile de la personne. Dès qu’une anomalie est détectée, une alerte est automatiquement envoyée par SMS aux proches ou vers un plateau d’assistance. »
La jeune femme garde en mémoire les 15 000 décès lors de la canicule de 2003. « Tout le monde est concerné par le maintien à domicile. Notre projet « OTONO-ME » de télésurveillance peut aussi s’installer ponctuellement, par exemple après une hospitalisation ou en cas de handicap. »

Au total, Midi-Pyrénées revendique 20 laboratoires et 200 entreprises impliquées dans l’économie des services aux seniors, à l’image de Topcher, avec son fauteuil électrique capable d’emprunter un escalier, ou de Smart Rosks, qui détecte la perte d’autonomie en analysant les compteurs d’eau et d’énergie pour collecter des données de consommation. 
Retenue par le gouvernement en 2014 parmi les cinq territoires pilotes de la « silver économie », la Région a voté un plan 2014-2016 de 15 millions d’euros pour accompagner et financer la filière. Dans la foulée, un appel à projets Silvereco 2015 a été lancé avec une limite de dépôt des candidatures au 25 février prochain. Il y a fort à parier que des projets tels que « Respect » (semelles intelligentes) ou « OTONO-ME » (télésurveillance) se retrouvent dans les dossiers de candidature. Pourquoi pas lauréats ?

 

Logo La Tribune

Ils parlent de nous : Challenges, magazine hebdomadaire économique

Article paru le 5 février 2015

Carole Zisa-Garat, présidente de Telegrafik

Carole Zisa-Garat, présidente Telegrafik
Source : L Lecarpentier/Réa pour Challenges

Après dis ans chez Renault, cette ingénieure des Mines a créé en 2013 Telegrafik, spécialiste des objets connectés pour l’assistance aux personnes âgées. Pas de bouton d’appel : le système OTONO-ME, basé sur cinq capteurs installés dans le domicile, contacte automatiquement les proches en cas d’anomalie. La start-up, soutenue par le Laas-CNRS, a été sélectionnée par Orange Fab France, l’accélérateur d’Orange.

 

Logo Challenges

 

Ils parlent de nous : ELLE, magazine hebdomadaire féminin

Article paru le : 30 janvier 2015, auteur : Stéphanie Balorre

Elles ont monté leur boîte

Carole, PDG d’une société d’aide à la personne

Pendant 10 ans, elle a travaillé dans l’industrie automobile à Paris. Puis, enceinte de jumeaux, Carole a décidé de gérer seule sa vie professionnelle. En septembre 2013, elle crée Telegrafik, une société de téléassistance qui permet d’assurer le maintien à domicile des personnes âgées et fragilisées.

Les avantages liés à son statut

« J’ai choisi un secteur en devenir, qui me passionne et où tout est à inventer, celui des objets connectés et de l’intelligence artificielle. »

Les inconvénients

« Difficile de trouver des partenaires et des clients à l’écoute de l’innovation ! Et ce n’est pas évident d’être une femme dans cet univers, même si ça permet d’être repérée plus vite. »

Ses astuces pour concilier vie pro/vie perso

« Mon mari a comme moi une vie professionnelle trépidante. Pour les enfants, j’ai trois nounous en roulement mais je les conduis et vais chercher à l’école. Et je peux aussi compter sur mon congélateur géant, toujours rempli à ras bord. Tous les ans, on part en famille aux sports d’hiver et quinze jours l’été et j’essaie de préserver mes week-ends. »

 

Logo ELLE

 

Ils parlent de nous : OBJECTIF NEWS, LE MONDE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE EN DIRECT

Article paru le 1 janvier 2015, auteur : Adrien Serrière

Telegrafik, des capteurs pour le maintien à domicile des personnes âgées

À la croisée de l’internet des objets et de la silver économie, la start-up toulousaine Telegrafik commercialise un système d’alerte destiné aux personnes âgées qui vivent à leur domicile. Des capteurs placés dans les pièces stratégiques de la maison permettant de détecter et de signaler les anomalies. « L’avantage de notre technologie est de ne pas être intrusive », commente Carole Zisa-Garat, présidente de l’entreprise. Son constat de départ : « 80% des personnes âgées ne portaient pas leur dispositif de téléassistance le jour où elles ont fait une chute. » 
L’innovation séduit car elle permet « à la personne de rester chez elle plutôt que d’aller en EHPAD. Les familles sont donc fortement prescriptives. » 
L’offre de services de Telegrafik devrait s’étoffer en fonction des évolutions technologiques. « Cela peut dépasser le secteur de la silver économie, précise Carole Zisa-Garat. Nous ne sommes qu’aux prémices de l’internet des objets. »

 

Logo-Objectif-news

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE-BOURSE, QUOTIDIEN EN LIGNE DE L’INFORMATION ÉCONOMIQUE

Article paru le 12 décembre 2014, auteur : Alexandre Léoty

FOCUS : CES START-UP TOULOUSAINES QUI MISENT SUR LA SMART CITY

[…]

  • TELEGRAFIK, LES CAPTEURS POUR LES SENIORS À DOMICILE

La start-up toulousaine Telegrafik a été fondée fin 2013 par Carole Zisa-Garat, qui, après avoir occupé durant dix ans des postes d’encadrement et de direction au sein du groupe Renault, a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. La jeune société débute actuellement la commercialisation d’Otono-me, son système d’alerte et de monitoring destiné aux personnes fragilisées à domicile.

« Nous répondons aux problèmes des médaillons que portent certaines personnes âgées et qui ne fonctionnent que dans 20% à 30% des cas, parce qu’ils ne sont pas portés ou parce qu’en cas de chute, les utilisateurs ne parviennent pas à les atteindre ». Avec son système basé sur des capteurs posés au domicile des seniors, la start-up mise sur un chiffre d’affaires de 200K€ en 2015.

[…]

 

Logo La Tribune

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE-BOURSE, quotidien en ligne de l’information économique

Article paru le 10 décembre 2014, auteur : CercleFinance.com

Orange: cinq nouvelles start-ups pour Orange Fab France

Orange a dévoilé mercredi les noms des cinq start-ups retenues dans le cadre de la saison deux de son programme Orange Fab France.

L’opérateur indique avoir sélectionné CardioLogs, un développeur de solutions d’aide au diagnostic médical, Telegrafik, un spécialiste des systèmes d’alerte pour les personnes âgées et MyTparkbox, l’inventeur d’une solution de suivi pour ne pas perdre son enfant dans un parc d’attraction.

Orange a également retenu Reminiz, un service de reconnaissance faciale sur écrans, ainsi que SmartPlace, un système permettant aux TPE d’exploiter les informations recueillies lors des interactions avec ls clients.

Dans son communiqué, Orange évoque ‘de beaux succès’ pour les start-ups de la saison un de son programme, Yummypets ayant collaboré à deux innovations présentées lors du show ‘Hello’ et MyBee, un spécialiste des technologies sans contact (RFID, NFC), ayant signé un contrat de commercialisation avec Orange Event Solutions.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

 

Logo La Tribune

Ils parlent de nous : OBJECTIF News, LE MONDE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE EN DIRECT

Article paru le 4 décembre 2014, auteur : Alexandre Léoty

Qui de Pascal Descargues, Carole Zisa-Garat ou Thomas Fantini sera élu Jeune entrepreneur 2014 ?

Pascal Descargues (Genoskin), Carole Zisat-Garat (Telegrafik) et Thomas Fantini (Compagnie des Pergos).  © Photos DR/Rémi Benoit
Pascal Descargues (Genoskin), Carole Zisat-Garat (Telegrafik) et Thomas Fantini (Compagnie des Pergos). © Photos DR/Rémi Benoit
Pascal Descargues (Genoskin), Carole Zisa-Garat (Telegrafik) et Thomas Fantini (Compagnie des Pergos) concourent pour le prix du Jeune entrepreneur, qui sera attribué le 8 décembre prochain, au Casino-Théâtre Barrière, à Toulouse, lors de la 6e édition des Grands Prix de l’Économie, organisée par Objectif News.

Carole Zisa-Garat entame sa deuxième vie. Après avoir travaillé durant dix ans au sein du groupe Renault en région parisienne, à des postes d’encadrement – « jusqu’à 120 personnes, que des hommes ! » – et de direction, la jeune Toulousaine a fondé la société Telegrafik en septembre 2013. « C’était une aspiration personnelle de longue date, confie-t-elle. Et cela fait sens, de par mon expérience du management d’équipes et des projets en environnement complexe. » La société Telegrafik débute actuellement la commercialisation de son offre, Otono-me, un système d’alerte et de monitoring destiné aux personnes fragilisées à domicile. Son objectif pour 2015 : atteindre les 200.000 euros de chiffre d’affaires.

Des restaurants (La Pergola), des établissements hôteliers (les Perghôtels) et un concept de snacking (Pains et Pergos) : le groupe toulousain La Compagnie des Pergos, fondé en 2009 par Thomas Fantini, rassemble de multiples activités. L’histoire a débuté en 2004, lorsque ce passionné de restauration a repris La Pergola, une institution toulousaine. Aujourd’hui, le groupe possède six restaurants et deux hôtels. « Nos établissements ont tous le même esprit, celui du Sud-Ouest », explique Thomas Fantini, qui souhaite se déployer à la fois dans la région et à Paris. Le groupe, qui devrait enregistrer cette année un chiffre d’affaires de 5 M€, vise les 6,5 M€ de CA en 2015 et les 8 M€ en 2016.

Logo-Objectif-news