Archives de la catégorie :

Médias

Ils parlent de nous dans les médias : OTONO-ME, TELEGRAFIK, Carole Zisa-Garat…

ILS PARLENT DE NOUS : YAHOO Finance, l’actualité en France et dans le monde

Paru le 20 février 2015

Que va faire Martin Malvy à Bruxelles la semaine prochaine ?

Opération séduction la semaine prochaine à Bruxelles pour Martin Malvy. C’est en effet une grosse délégation midi-pyrénéenne qui s’apprête à rejoindre la capitale européenne mercredi 25 février. Le président du Conseil régional, accompagné des vices-président(e)s Gérard Onesta, Vincent Labarthe, Nadia Pellefigue et Didier Cujives, se déplace aux deux jours afin de parler industrie et réforme territoriale.

Plusieurs chefs d’entreprise emblématiques de la région seront du voyage : Daniel Benchimol, président de Digital Place, Carole Zisa-Garat, présidente de l’entreprise Telegrafik, Daniel Segonds, président du pôle Agri Sud Ouest Innovation et président de RAGT, et Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aéro.

[…]

 

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE-BOURSE, QUOTIDIEN EN LIGNE DE L’INFORMATION ÉCONOMIQUE

Article paru le 20 février 2015, Auteur : Hugues-Olivier Dumez

La ville rose prend soin de ses cheveux blancs

[…]

La start-up Telegrafik veille  sur les domiciles

« Autour de la « Silver économie« , cela foisonne ! Reste à trouver le bon modèle économique, nuance Philippe Prigent, directeur du pôle de compétitivité. La sécurité sociale ne pourra plus assumer seule le financement. Qui des familles, des assurances ou des mutuelles pourront prendre en charge le maintien à domicile ? La France doit redéfinir rapidement son modèle si l’on ne veut pas se faire doubler par la concurrence étrangère. »
Fidèle à son rôle d’animateur de la filière, en partenariat avec la Région, le pôle Cancer-Bio-Santé était présent en décembre dernier lors du salon Silver Economy Expo de Paris. Cinq entreprises régionales y étaient représentées, dont Telegrafik. Labellisée par le pôle de compétitivité, en lien avec le Gérontopôle et le Laas-CNRS, cette start-up développe un service de télésurveillance rendant obsolète le traditionnel médaillon de téléassistance que l’on porte sur soi. « Notre solution est non intrusive, souligne Carole Zisa-Garat, diplômée de l’Ecole des mines de Paris. Cinq capteurs sont installés dans le domicile de la personne. Dès qu’une anomalie est détectée, une alerte est automatiquement envoyée par SMS aux proches ou vers un plateau d’assistance. »
La jeune femme garde en mémoire les 15 000 décès lors de la canicule de 2003. « Tout le monde est concerné par le maintien à domicile. Notre projet « OTONO-ME » de télésurveillance peut aussi s’installer ponctuellement, par exemple après une hospitalisation ou en cas de handicap. »

Au total, Midi-Pyrénées revendique 20 laboratoires et 200 entreprises impliquées dans l’économie des services aux seniors, à l’image de Topcher, avec son fauteuil électrique capable d’emprunter un escalier, ou de Smart Rosks, qui détecte la perte d’autonomie en analysant les compteurs d’eau et d’énergie pour collecter des données de consommation. 
Retenue par le gouvernement en 2014 parmi les cinq territoires pilotes de la « silver économie », la Région a voté un plan 2014-2016 de 15 millions d’euros pour accompagner et financer la filière. Dans la foulée, un appel à projets Silvereco 2015 a été lancé avec une limite de dépôt des candidatures au 25 février prochain. Il y a fort à parier que des projets tels que « Respect » (semelles intelligentes) ou « OTONO-ME » (télésurveillance) se retrouvent dans les dossiers de candidature. Pourquoi pas lauréats ?

 

Logo La Tribune

Ils parlent de nous : Challenges, magazine hebdomadaire économique

Article paru le 5 février 2015

Carole Zisa-Garat, présidente de Telegrafik

Carole Zisa-Garat, présidente Telegrafik
Source : L Lecarpentier/Réa pour Challenges

Après dis ans chez Renault, cette ingénieure des Mines a créé en 2013 Telegrafik, spécialiste des objets connectés pour l’assistance aux personnes âgées. Pas de bouton d’appel : le système OTONO-ME, basé sur cinq capteurs installés dans le domicile, contacte automatiquement les proches en cas d’anomalie. La start-up, soutenue par le Laas-CNRS, a été sélectionnée par Orange Fab France, l’accélérateur d’Orange.

 

Logo Challenges

 

Ils parlent de nous : ELLE, magazine hebdomadaire féminin

Article paru le : 30 janvier 2015, auteur : Stéphanie Balorre

Elles ont monté leur boîte

Carole, PDG d’une société d’aide à la personne

Pendant 10 ans, elle a travaillé dans l’industrie automobile à Paris. Puis, enceinte de jumeaux, Carole a décidé de gérer seule sa vie professionnelle. En septembre 2013, elle crée Telegrafik, une société de téléassistance qui permet d’assurer le maintien à domicile des personnes âgées et fragilisées.

Les avantages liés à son statut

« J’ai choisi un secteur en devenir, qui me passionne et où tout est à inventer, celui des objets connectés et de l’intelligence artificielle. »

Les inconvénients

« Difficile de trouver des partenaires et des clients à l’écoute de l’innovation ! Et ce n’est pas évident d’être une femme dans cet univers, même si ça permet d’être repérée plus vite. »

Ses astuces pour concilier vie pro/vie perso

« Mon mari a comme moi une vie professionnelle trépidante. Pour les enfants, j’ai trois nounous en roulement mais je les conduis et vais chercher à l’école. Et je peux aussi compter sur mon congélateur géant, toujours rempli à ras bord. Tous les ans, on part en famille aux sports d’hiver et quinze jours l’été et j’essaie de préserver mes week-ends. »

 

Logo ELLE

 

Ils parlent de nous : OBJECTIF NEWS, LE MONDE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE EN DIRECT

Article paru le 1 janvier 2015, auteur : Adrien Serrière

Telegrafik, des capteurs pour le maintien à domicile des personnes âgées

À la croisée de l’internet des objets et de la silver économie, la start-up toulousaine Telegrafik commercialise un système d’alerte destiné aux personnes âgées qui vivent à leur domicile. Des capteurs placés dans les pièces stratégiques de la maison permettant de détecter et de signaler les anomalies. « L’avantage de notre technologie est de ne pas être intrusive », commente Carole Zisa-Garat, présidente de l’entreprise. Son constat de départ : « 80% des personnes âgées ne portaient pas leur dispositif de téléassistance le jour où elles ont fait une chute. » 
L’innovation séduit car elle permet « à la personne de rester chez elle plutôt que d’aller en EHPAD. Les familles sont donc fortement prescriptives. » 
L’offre de services de Telegrafik devrait s’étoffer en fonction des évolutions technologiques. « Cela peut dépasser le secteur de la silver économie, précise Carole Zisa-Garat. Nous ne sommes qu’aux prémices de l’internet des objets. »

 

Logo-Objectif-news

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE-BOURSE, QUOTIDIEN EN LIGNE DE L’INFORMATION ÉCONOMIQUE

Article paru le 12 décembre 2014, auteur : Alexandre Léoty

FOCUS : CES START-UP TOULOUSAINES QUI MISENT SUR LA SMART CITY

[…]

  • TELEGRAFIK, LES CAPTEURS POUR LES SENIORS À DOMICILE

La start-up toulousaine Telegrafik a été fondée fin 2013 par Carole Zisa-Garat, qui, après avoir occupé durant dix ans des postes d’encadrement et de direction au sein du groupe Renault, a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. La jeune société débute actuellement la commercialisation d’Otono-me, son système d’alerte et de monitoring destiné aux personnes fragilisées à domicile.

« Nous répondons aux problèmes des médaillons que portent certaines personnes âgées et qui ne fonctionnent que dans 20% à 30% des cas, parce qu’ils ne sont pas portés ou parce qu’en cas de chute, les utilisateurs ne parviennent pas à les atteindre ». Avec son système basé sur des capteurs posés au domicile des seniors, la start-up mise sur un chiffre d’affaires de 200K€ en 2015.

[…]

 

Logo La Tribune

ILS PARLENT DE NOUS : LA TRIBUNE-BOURSE, quotidien en ligne de l’information économique

Article paru le 10 décembre 2014, auteur : CercleFinance.com

Orange: cinq nouvelles start-ups pour Orange Fab France

Orange a dévoilé mercredi les noms des cinq start-ups retenues dans le cadre de la saison deux de son programme Orange Fab France.

L’opérateur indique avoir sélectionné CardioLogs, un développeur de solutions d’aide au diagnostic médical, Telegrafik, un spécialiste des systèmes d’alerte pour les personnes âgées et MyTparkbox, l’inventeur d’une solution de suivi pour ne pas perdre son enfant dans un parc d’attraction.

Orange a également retenu Reminiz, un service de reconnaissance faciale sur écrans, ainsi que SmartPlace, un système permettant aux TPE d’exploiter les informations recueillies lors des interactions avec ls clients.

Dans son communiqué, Orange évoque ‘de beaux succès’ pour les start-ups de la saison un de son programme, Yummypets ayant collaboré à deux innovations présentées lors du show ‘Hello’ et MyBee, un spécialiste des technologies sans contact (RFID, NFC), ayant signé un contrat de commercialisation avec Orange Event Solutions.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

 

Logo La Tribune

Ils parlent de nous : OBJECTIF News, LE MONDE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE EN DIRECT

Article paru le 4 décembre 2014, auteur : Alexandre Léoty

Qui de Pascal Descargues, Carole Zisa-Garat ou Thomas Fantini sera élu Jeune entrepreneur 2014 ?

Pascal Descargues (Genoskin), Carole Zisat-Garat (Telegrafik) et Thomas Fantini (Compagnie des Pergos).  © Photos DR/Rémi Benoit
Pascal Descargues (Genoskin), Carole Zisat-Garat (Telegrafik) et Thomas Fantini (Compagnie des Pergos). © Photos DR/Rémi Benoit
Pascal Descargues (Genoskin), Carole Zisa-Garat (Telegrafik) et Thomas Fantini (Compagnie des Pergos) concourent pour le prix du Jeune entrepreneur, qui sera attribué le 8 décembre prochain, au Casino-Théâtre Barrière, à Toulouse, lors de la 6e édition des Grands Prix de l’Économie, organisée par Objectif News.

Carole Zisa-Garat entame sa deuxième vie. Après avoir travaillé durant dix ans au sein du groupe Renault en région parisienne, à des postes d’encadrement – « jusqu’à 120 personnes, que des hommes ! » – et de direction, la jeune Toulousaine a fondé la société Telegrafik en septembre 2013. « C’était une aspiration personnelle de longue date, confie-t-elle. Et cela fait sens, de par mon expérience du management d’équipes et des projets en environnement complexe. » La société Telegrafik débute actuellement la commercialisation de son offre, Otono-me, un système d’alerte et de monitoring destiné aux personnes fragilisées à domicile. Son objectif pour 2015 : atteindre les 200.000 euros de chiffre d’affaires.

Des restaurants (La Pergola), des établissements hôteliers (les Perghôtels) et un concept de snacking (Pains et Pergos) : le groupe toulousain La Compagnie des Pergos, fondé en 2009 par Thomas Fantini, rassemble de multiples activités. L’histoire a débuté en 2004, lorsque ce passionné de restauration a repris La Pergola, une institution toulousaine. Aujourd’hui, le groupe possède six restaurants et deux hôtels. « Nos établissements ont tous le même esprit, celui du Sud-Ouest », explique Thomas Fantini, qui souhaite se déployer à la fois dans la région et à Paris. Le groupe, qui devrait enregistrer cette année un chiffre d’affaires de 5 M€, vise les 6,5 M€ de CA en 2015 et les 8 M€ en 2016.

Logo-Objectif-news

 

Ils parlent de nous : Aruco.com, le magazine des objets connectés et de l’innovation Hardware

Article paru le 18 novembre 2014, auteur : Inès

Otono-me, le service de monitoring non intrusif de personnes âgées

La société toulousaine Telegrafik innove dans l’aide au maintien à domicile en lançant Otono-me, service de monitoring non intrusif de personnes âgées.

Présentation d’Otono-me :

Il existe déjà des systèmes de téléassistance reposant sur des boutons d’alerte ou médaillons mais ne fonctionnent que dans 30% des cas car souvent inaccessibles ou oubliés au moment de l’accident. Otono-me, par son système de détection intelligente d’anomalie, compte révolutionner le marché des produits de téléassistance.

otonome1

Depuis son lancement en Septembre 2013 par Carole Zisa-Garat, Telegrafik a reçu l’aide de l’agence régionale Midi-Pyrénées Innovation dans le cadre du projet national de la silver économie (économie au service des personnes âgées), du laboratoire Laas-CNRS, de l’accélérateur de start-up Ekito et enfin d’Orange. La multinationale française l’a intégré à l’Orange Fab France et un contrat de partenariat est annoncé pour construire une offre commune entre les deux entités.Telegrafik prévoit un chiffre d’affaires de 300.000 euros en 2015, doublé en 2016. Un avenir prometteur pour la jeune start-up Telegrafik, une nouvelle fierté pour l’industrie High-Tech française.

OTONOME2

Fonctionnement d’Otono-me :

Le système fonctionne à l’aide de 5 capteurs (4 de mouvement, un d’ouverture et fermeture de porte) à disposer dans la maison. Ces derniers analysent et détectent des anomalies d’activité à l’aide d’algorithmes d’intelligence artificielle : rupture d’activité ou de dégradation lente de l’activité dans le temps. Ainsi ce système respecte la vie privée tout en étant plus efficaces que les produits déjà existants.

Otono-me envoie automatiquement une alerte par SMS aux proches ou à des services d’aide 24H/24 lorsqu’une anomalie d’activité est détectée. Un tableau de bord sur smartphone permet également le suivi en temps réel de l’activité de la personne à son domicile. Pour fonctionner le système n’a donc pas besoin d’internet, condition importante dans le cas d’emplacements isolés et pour des populations rarement connectée. C’est un système plug and play : tout est pris en charge par Otono-me, même l’abonnement de télécommunication nécessaire.

Otono-me3

Disponibilité et prix :

Otono-me se dirige plutôt vers un modèle B2B en cherchant des distributeurs et partenaires. Ainsi c’est certainement un format d’abonnement qui sera mis en place par les distributeurs.

 

Logo Aruco

Ils parlent de nous : touleco.fr, le premier quotidien de l’économie toulousaine

Article publié le 11 novembre 2014. Auteur : Isabelle Meijers.

Toulouse. Otono-me révolutionne le secteur de la téléassistance.

En équipant le domicile de personnes âgées ou fragilisées de capteurs capables de déceler des ruptures d’activité, Otono-me innove dans l’aide au maintien à domicile. Sa créatrice Carole Zisa-Garat attire à elle Orange, qui se lance dans la domotique.

« Au-delà de 65 ans, une personne sur trois va chuter dans l’année », selon Carole Zisa-Garat, présidente de la start-up toulousaine Telegrafik, créatrice d’Otono-me, un service d’alerte inédit pour personnes âgées vivant seules à leur domicile. Le secteur de la téléassistance utilise la même technologie d’un médaillon d’appel autour du cou ou du poignet depuis une trentaine d’années. « Or, ce système n’est efficace que dans 20 à 30% des cas. En effet, plus de la moitié des personnes concernées ne le portent pas au moment de la chute ou au delà de 85 ans, il leur est très difficile d’appuyer sur le bouton », analyse Carole Zisa-Garat.

Cette jeune ingénieure des Mines de Paris imagine ainsi une solution qui équipera non plus la personne mais son domicile. « Cinq capteurs sont installés dans le logement de la personne, quatre capteurs de mouvement et un capteur d’ouverture et fermeture de porte, qui vont permettre de suivre en temps réel l’activité de la personne dans son logement. Nous récupérons ces données à Telegrafik et les analysons via des logiciels auto-apprenants. Toute la valeur ajoutée d’Otono-me réside dans ces algorithmes d’intelligence artificielle », explique la présidente.

Une solution Plug and Play

Ensuite, en cas de rupture d’activité ou de dégradation lente de l’activité dans le temps, une alerte est lancée via SMS auprès des proches ou vers un plateau d’assistance sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Pas besoin de connexion internet, compatible avec tous types de capteurs et bientôt complétée par une application smartphone destinée aux personnes référentes, la solution sera commercialisée dès le premier semestre 2015 auprès de professionnels de la téléassistance via un abonnement. « Une dizaine de clients pilotes sont déjà équipés depuis décembre 2013. Ce chiffre va passer à une centaine. Et les retours valident la valeur ajoutée pour les familles », constate Carole Zisa-Garat.

Intérêt de grands noms du marché des objets connectés

Pour créer Telegrafik au capital de 60.000 euros, la jeune femme confie avoir vendu son appartement il y a un an ! Elle a depuis reçu le soutien de l’agence régionale Midi-Pyrénées Innovation, de la banque publique d’investissement Bpifrance via une bourse French Tech, de Nubbo, l’incubateur, de la Région, du laboratoire Laas-CNRS, de la société toulousaine Ekito et non des moindres d’Orange, décidé à partir à l’assaut du marché des objets connectés, domaine de prédilection de Telegrafik. La société a intégré l’Orange Fab France, programme d’accélération de l’opérateur. « Cinq start-up seulement sur 150 ont été retenues. Nous prévoyons de signer un contrat de partenariat avec Orange pour mettre au point une offre en commun », explique Carole Zisa-Garat. Le marché européen est visé, en particulier l’Allemagne à la démographie vieillissante. Telegrafik table sur un chiffre d’affaires de 300.000 euros en 2015, doublé en 2016. Isabelle Meijers

Sur les photos : Carole Zisa-Garat dans les locaux de son entreprise avec le boitier Otono-me, et son équipe. Photos Kévin Figuier – ToulÉco

 

Logo Touéco

Ils parlent de nous : La Dépêche du Midi

Article paru le 10 novembre 2014. Auteur : Olivier Auradou

Seniors : «Surveillance bienveillante»

Leonardo Noleto, Déborah Parès et Carole Zisa-Garat (debout)
Leonardo Noleto, Déborah Parès et Carole Zisa-Garat (debout)
 

 

 

Rester à son domicile le plus longtemps possible, c’est le souhait de la plupart des personnes âgées. Mais l’entourage s’inquiète souvent des risques encourus par leurs proches vieillissants. «Depuis 30 ans, la réponse à cette problématique c’est le bouton d’appel d’urgence, ou médaillon. Mais ce n’est pas très efficace, et ceux qui l’ont ne le portent pas car c’est stigmatisant, ou n’arrivent pas à appuyer dessus après une chute» assure Carole Zisa-Garat. Cette trentenaire Toulousaine a créé sa société en septembre 2013 après dix ans passés comme ingénieur chez Renault. «J’avais envie de créer mon entreprise, et les personnes âgées, c’est un sujet personnel au départ». Ainsi est né Telegrafik, start-up toulousaine spécialisée dans le big data, et son service Otono-me, une téléassistance version 2.0. «J’avais envie d’injecter de l’innovation en m’appuyant sur des technologies qui n’existaient pas il y a 5 ans, et de proposer des services connectés basés sur l’internet des objets». Concrètement, Otono-me ce sont cinq capteurs infrarouges passifs et un transmetteur, installés au domicile de la personne âgée, sans même avoir besoin d’internet (le système fonctionne en GSM). «Ce n’est pas la personne qui est équipée, mais le domicile» poursuit la présidente de Telegrafik. «Et on ne veut pas être big brother, on veut faire de la vigilance bienveillante. C’est pour ça qu’on n’installe pas de caméras». Tout est basé sur des algorithmes d’intelligence artificielle. «On a depuis le 1er octobre un partenariat avec le Laas-CNRS de Toulouse pour travailler avec leurs docteurs en intelligence artificielle». Les capteurs installés dans les pièces principales envoient leurs données qui sont analysées, et peuvent déclencher des alertes qui sont traitées via un centre d’appel spécialisé. «Mais notre système analyse aussi l’activité dans le temps de la personne âgée, pour voir s’il y a une baisse de cette activité et faire de la prévention le cas échéant». Telegrafik, qui «cherche à nouer des partenariats et trouver des distributeurs», a été invité par Orange – qui les soutient depuis le début – au grand forum de l’innovation Osons la France, à Paris début décembre. Une reconnaissance amplement méritée.
La Dépêche du Midi

La start-up sélectionnée pour l’Orange Fab Saison 2

Une jeune entreprise de Midi-Pyrénées TELEGRAFIK et son service Otono-me, un service d’alerte pour personnes âgées vivant seules à domicile viennent d’être retenus pour intégrer lors de la saison 2 l’Orange Fab, l’accélérateur des start-up d’Orange. Créée à Toulouse en septembre 2013 par Carole Zisa, l’entreprise TELEGRAFIK, après être passée par Nubbo, l’incubateur, a lancé son système de téléassistance en 2014. En février dernier, c’est la société toulousaine Pixience avec son dermoscope numérique qui avait été sélectionnée par l’accélérateur Orange Fab pour la saison 1. Comme pour TELEGRAFIK, c’est la seule entreprise de la région à avoir été retenue pour ce programme.

Logo Midi Presse service

Ils parlent de nous : ObjectifNews.com, Le monde économique et politique en direct

 

Stéphane Richard au show hello

Stéphane Richard a présenté les principales innovations d’Orange

 

Article paru le 6 octobre 2014. 

Entreprise, maison, santé, transport : Orange dévoile ses innovations pour un futur ultra-connecté

Seul en scène, comme Steve Jobs en son temps. Stéphane Richard, PDG d’Orange, a présenté le 2 octobre, à Paris, une vingtaine d’innovations dédiées à la maison, au travail et à la mobilité. Certaines de ces solutions ont été codéveloppées en Midi-Pyrénées, au sein de l’Orange Lab de Blagnac. Zoom sur les outils de mobilité de demain made in Orange.

[…]

E-santé et école numérique

Certaines innovations sont liées au secteur de la santé. Le Parcours ambulatoire d’Orange Healthcare, qui sera lancé au premier semestre 2015, permettra ainsi d’accompagner les patients avant et après une intervention. Initiée cet été en Aquitaine, la Télé-AVC d’Orange Healthcare permet la téléconsultation avec un neurologue ou un radiologue lorsqu’un urgentiste soupçonne un AVC. Développé par la start-up toulousaine TELEGRAFIK, sélectionnée par Orange FabOtono-me est un service de téléassistance permettant de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ou fragilisées. Il sera disponible courant 2015

[…]

 

Logo-Objectif-news

Show Hello : Orange mise sur les objets connectés et le Big Data

Plate-forme Big Data, commercialisation des données réseaux, voiture et maison connectées, solutions numériques pour les PME et TPE, paiement mobile, 4G+ et arrivée de Netflix constituent les principales nouveautés de rentrée d’Orange.

[…]

Education et santé à l’heure numérique

« La tablette est l’ardoise du 21e siècle », s’est également réjouit Stéphane Richard pour présenter Ecole numérique, une offre visant à faire basculer les classes dans l’ère numérique en apportant outils (tablettes connectées, vidéoprojecteur) et formation des enseignant. Les technologies numériques en réseau viennent aussi au secours du secteur de la santé. Notamment avec Parcours ambulatoire (prise en charge et suivi d’une hospitalisation), Télé-AVC (diagnostic distant en urgence) et Otono-me (maintient à domicile).

[…]

 

logo-silicon.fr

Cinq projets retenus par la Région Midi-Pyrénées dans le cadre de la 2e édition de l’appel à projets sur les technologies numériques Agile IT

La présence des Technologies Numériques dans les produits industriels, dans les réseaux de transport, d’énergie et de télécommunications ou dans le secteur public (e-santé, e-éducation) fait de ce secteur un catalyseur de la croissance de demain.

Ainsi, la Région Midi-Pyrénées a-t-elle lancé la deuxième édition d’Agile IT, l’appel à projets sur les Technologies Numériques afin de soutenir des projets industriels novateurs et de favoriser la mise en œuvre de compétences transverses. Cinq projets ont été retenus dans le cadre d’Agile IT :

[…]

  • TELEPASS porté par TELEGRAFIK, également avec le LAAS-CNRS sur un service d’alerte connecté pour personnes âgées isolées

[…]

MPE accompagne certaines de ces entreprises comme Unitag, MyFeelBack, MyFox et Naio Technologie. www.midipyrenees.fr/AGILE-IT

 

Région Midi-Pyrénées

 

#Management: Les makers seraient-ils les parfaits co-fondateurs pour monter une startup?

Fin mai, à l’occasion du festival « La Mêlée Numérique », une conférence ayant pour thème « Les makers, c’est aussi des startups » avait rassemblé plusieurs intervenants dont Aymeric Barthes, co-fondateur de Naio Technologies, Carole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik et Simon Vacher, co-fondateur de Wimha. Leur point commun? Ils sont tous les 3, de près ou de loin, impliqués dans le mouvement des makers.

[…]

2 autres cas d’école, Carole Zisa-Garat, fondatrice de TELEGRAFIK s’est intéressée au mouvement des makers le jour où elle a souhaité concrétiser son idée. En se rapprochant des associations locales, elle a pu s’inspirer et adopter leur mode de fonctionnement pour lancer Otono Me, un système d’alerte discret pour personnes âgées. Une idée qu’elle n’aurait sans doute pas pu réaliser, sans l’appui de la communauté des makers locales, notamment animée par Benjamin Bohle-Roitelet, fondateur du tech studio, Ekito.

[…]

 

Logo Maddyness 

Naïo Technologies remporte le Grand Prix de l’Economie Numérique 2014

La cérémonie de remise des 12èmes Trophées de l’Economie Numérique a eu lieu lors du salon La Mêlée Numérique, le 27 mai 2014 au Centre des Congrès Diagora à Toulouse-Labège. Concours désormais incontournable en Midi-Pyrénées, les Trophées de l’Économie Numérique mettent à l’honneur le savoir-faire et les initiatives des organisations humaines dans le développement de solutions et applications numériques remarquables. Pour cette 12ème édition, c’est Naïo Technologies qui décroche le Grand Prix de l’Economie Numérique.

[…]

• Prix Spécial Coup de Cœur Christine Empociello 

TELEGRAFIK est un projet de services pour les personnes âgées vivant seules à leur domicile et leurs familles. Le principe : un système d’alerte non intrusif pour les personnes âgées susceptibles de faire l’objet d’une chute ou de se trouver en état de fragilité.

 

Logo Mid-e news

Les Toulousains de Naïo Technologies, grands vainqueurs des Trophées de l’Économie numérique

C’est un des temps forts du salon La Mêlée Numérique : la 12e édition des Trophées de l’Économie numérique a récompensé hier mardi 27 mai neuf entreprises de Midi-Pyrénées. Objectif : mettre en avant le savoir-faire, les innovations et les initiatives locales dans le secteur du numérique. Le Grand Prix a été remis par Jean-Luc Moudenc à la société Naïo Technologies.

[…]

Le Prix Coup de Cœur Christine Empociello a été attribué à la société toulousaine TELEGRAFIK, qui développe un système d’alerte pour personnes âgées qui vivent à leur domicile.

[…]

 

Logo-Objectif-news

Accompagnée par MPI, Telegrafik est le Coup de Cœur du jury des Trophées de l’Economie Numérique

Le jury des Trophées Numériques, organisés par la Mêlée numérique a attribué le Prix Spécial Coup de Cœur Christine Empociello à la PME toulousaine TELEGRAFIK. Start-up issue de Nubbo l’incubateur, Telegrafik a été primée pour son projet Otono-me.

Otono-me est un service pour les personnes âgées vivant seules à leur domicile, susceptibles de faire une chute, se trouver en état de fragilité ou avoir besoin d’assistance. Le principe : un système discret et non-intrusif détecte une activité anormale et envoie une alerte automatiquement aux services d’aide ou aux proches. Ce nouveau type de téléassistance ne nécessite pas de médaillon ou de bouton d’appel – le domicile est équipé de capteurs qui permettent de vérifier l’activité au sein du logement de façon continue.
La société TELEGRAFIK a vu le jour en mai 2013. Incubée au sein de Nubbo l’incubateur depuis Novembre 2013, la start-up de trois personnes se développe en collaboration avec de nombreux partenaires tels que le LAAS-CNRS. Le projet Otono-me bénéficie d’un service d’accompagnement de MPI.
Les 12èmes Trophées de l’économie numérique ont été remis hier soir à Labège, lors de la Mêlée Numérique. Ces Trophées mettent à l’honneur le savoir-faire et les initiatives des organisations humaines dans le développement de solutions et applications numériques remarquables. Le grand prix était attribué à Naïo Technologies, une entreprise également bien connue par MPI.
Remise des trophées lors de la 12ème édition de l'économie numérique
Crédit photo : Fabrice Lépissier / Pixvalue
Logo Midi-Pyrénées Innovation

Naïo Technologies s’adjuge le grand prix des Trophées de l’économie numérique

Nouvelle récompense pour Naïo Technologie. Après avoir été honorée entre autres lors du Prix Galaxie 2012 ou du concours Inn’Ovations cette année, la jeune pousse toulousaine vient de se voir attribuer le grand prix des Trophées l’économie numérique ce mardi 27 mai. La société, qui développe un petit robot agricole baptisé Oz, vient récemment d’intégrer le réseau des pépinières d’entreprises de Toulouse Métropole.

Huit autres lauréats complètent le palmarès Ainsi, TELEGRAFIK, projet de services pour les personnes âgées vivant seules à leur domicile et leurs familles, a été désigné prix Coup de coeur Christine-Empociello.

[…]

 

Logo Touéco

Ces start-up toulousaines qui inventent le futur

Le chiffre : 500 000 personnes>

Concernées par la téléassistance. La société toulousaine Telegrafik a développé un système d’alerte pour personnes isolées et fragilisées, basé sur des capteurs auto-communicants à poser au domicile. Et a trouvé son «avantage concurrentiel» sur un marché de la téléassistance qui concerne 500 000 personnes en France.

 

La Dépêche du Midi

Dix innovations à suivre en 2014

Laurent Tournier, à l’origine de Tactic3D, un logiciel multi plates-formes destiné aux entraîneurs de sports collectifs.

Un robot maraîcher, un sytème d’alerte pour les personnes âgées isolées, une carte de visite en réalité augmentée, de la peau humaine recréée in vitro, une table tactile… Voici une sélection de dix innovations régionales qui vont faire un bond cette année.

[…]

Un système d’alerte pour les personnes isolées

« Près de 500.000 personnes âgées sont aujourd’hui équipées en France d’un dispositif de télésurveillance mais il faut admettre que ces systèmes sont généralement confrontés à des problématiques d’acceptabilité par ses utilisateurs. D’où l’importance de la mise au point d’un système non-intrusif, n’interférant pas dans leur quotidien », explique Carole Garat, à l’origine de la société TELEGRAFIK. Accompagnée par l’Incubateur Midi-Pyrénées, son entreprise se situe à l’intersection de deux courants : l’internet des objets et la Silver Economie. Le principe de ses capteurs : « Installés dans les habitations, ils transmettent des données qui sont ensuite traitées et analysées afin d’envoyer, en cas de besoin, une alerte pertinente aux proches et aux services d’aide pour qu’ils interviennent », précise la jeune dirigeante qui envisage une commercialisation du dispositif mi-2014.

 

Logo JDE

Cinq projets innovants intègrent l’incubateur à talent

Incubateur cherche projet innovant et réalisable ! Depuis 2000, Nubbo l’incubateur soutient (conseils pendant douze mois et financements jusqu’à 50 000 €) la création de start-up sur le territoire. En douze ans, ce sont 96 entreprises et 600 emplois qui ont ainsi pu voir le jour.

[…]

Carole Zisa-Garat, 33 ans, elle, pense sécurité et fonde TELEGRAFIK. « Aujourd’hui, 500 000 personnes sont équipées d’un système de téléassistance. Dans 80 % des chutes, les personnes ne portaient pas le système sur elle », confie l’ingénieur. Elle conçoit et veut commercialiser un système intelligent : les capteurs disposés dans une pièce envoient un message à l’entourage en cas de chute.

[…]

 

La Dépêche du Midi